Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


À Bora Bora, le système D pour faire face à la crise



Bora Bora, le 11 mai 2021 – Depuis peu, le centre-ville de Vaitape a vu fleurir des petits stands de vente en bord de route. Un moyen pour ces vendeurs de faire face à la crise en récupérant un peu de revenus. Bien que quelques touristes soient de retour à Bora Bora, leur clientèle est essentiellement locale. 
 
Depuis quelques semaines, au centre-ville de Vaitape à Bora Bora, des familles ont déployé des stands en bord de route et y proposent de la bijouterie, de l’artisanat, des fruits et légumes mais aussi des sandwichs ou autres crêpes et beignets…

Plusieurs familles viennent ainsi se trouver un petit coin aux abords de la route, et se créent leur espace éphémère, fait de quelques poteaux, des niau ou une bâche au-dessus d'une table d'exposition. Parmi ces vendeurs ambulants, des māmā et pāpā qui, grâce à leurs recettes, disent pouvoir effectuer quelques achats au magasin après leur journée de vente. D'autres évoquent un moyen de palier le manque à gagner dû à la perte d'un emploi ou d'une réduction de temps de travail. Ils sont satisfaits de pouvoir obtenir des revenus par un retour au travail de la terre, de la mer et aux traditions à travers l’artisanat.

“Les touristes sont là mais ils sont dans les hôtels”

Selon leur témoignage, c’est un revenu complémentaire permettant de couvrir les petites dépenses du quotidien. Heirani, est l'une de ces vendeuses : “Nous sommes situés au centre-ville, nous vendons des petits sandwichs, des fruits et des légumes. Vu la situation en ce moment, la crise économique, on cherche à subvenir aux besoins de la famille. Depuis quelques semaines nous récoltons un peu d’argent, ça marche plutôt bien. Je me rappelle qu’avant, nos parents faisaient du troc mais aujourd’hui les gens vendent et achètent.
Les locaux sont nos clients, c’est vrai que les touristes sont là mais ils sont dans les hôtels. C’est pour montrer aux gens qu'on ne baisse pas les bras, on se lève tôt le matin à 4 h pour préparer et venir vendre en bord de route. Il y a toujours des gens qui s’arrêtent par exemple les travailleurs avant d’aller au travail et même les enfants avant d’aller à l’école. Aux jeunes qui ne savent pas quoi faire, je les invite à vendre des petites choses au bord de la route, il ne faut pas rester sans rien faire même si on ne gagne pas beaucoup d’argent, il ne faut pas rester à la maison. C’est vrai, c’est un petit revenu mais c’est mieux que rien.”

Rédigé par Tamatea P. le Mardi 11 Mai 2021 à 17:20 | Lu 898 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:47 Plus loin, plus haut avec le show Freya

Vendredi 11 Juin 2021 - 19:11 Thomas Moutame à la tête de la CAPL

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus