Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



33 offres d'emploi pour Moruroa et des centaines de candidats



Voici comment pourrait être aménagé l'espace détente de la base vie de Moruroa. Un exemple d'agencement que l'on trouve sur le site Internet de la société Logistics Solutions.
Voici comment pourrait être aménagé l'espace détente de la base vie de Moruroa. Un exemple d'agencement que l'on trouve sur le site Internet de la société Logistics Solutions.
PAPEETE, le 5 février 2015. La société Sodexo Défense Service gérera, dans les prochains mois, la nouvelle base vie de Moruroa. Cette installation va accueillir, à partir de juin 250 personnes qui participeront à la rénovation du dispositif Telsite de surveillance de l'atoll.
Le Sefi (service de l'emploi, de la formation et de l'insertion professionnelle) a reçu à la fin du mois de décembre dernier, un total de 33 offres d'emploi de la part de Sodexo Défense Service. 33 offres de CDI (contrats à durée indéterminée) un peu particuliers puisque les emplois sont à pourvoir sur l'atoll de Moruroa. Après quasiment 20 ans de vie au ralenti depuis la fin des essais nucléaires avec une présence militaire réduite à quelques dizaines de personnes seulement, l'ex site "secret défense" du Centre d'expérimentation du Pacifique va sortir de sa torpeur.

Pour rénover les équipements du dispositif Telsite, chargé de surveiller les mouvements géomécaniques de l'atoll, fortement secoué par les quelque 140 essais effectués sous les lagons de Moruroa et de Fangataufa, une nouvelle base de vie sera installée. Le foyer des militaires existant sur place ne suffira pas, en effet, aux besoins des 250 personnes qui vont débarquer sur l'atoll dans le courant du mois de juin prochain et qui y résideront, par roulement, pendant plusieurs années, le temps d'achever la rénovation complète des installations techniques chargées de surveiller, depuis les années 1980, les mouvements de sol de l'atoll et la mesure des radiations. En octobre dernier, la société française Sodexo Services Défense obtenait du ministère de la Défense, le marché de construction et de gestion de cette nouvelle base de vie.

Pour la construction de la base, Sodexo Défense a fait appel à une autre société Logistics Solutions, "spécialiste de l'aménagement de container sur mesure" précise l'entreprise sur son site Internet. Pour être rapide et efficace, les 3000 m2 de bâtiments nécessaires à cette nouvelle base vie seront édifiés à partir de 170 containers chinois, des modules ensuite réadaptés et aménagés par cette société française. Le calendrier officiel de l'armée prévoit une inauguration de cette nouvelle base à Moruroa à la fin du mois de juin prochain. Il faudra donc que les 170 conteneurs arrivent à destination, au plus tard au début du mois de mai, avant d'être réassemblés et agencés pour devenir des logements, des bureaux, une cuisine centrale, une blanchisserie et répondre aux besoins de restauration et d'hôtellerie de plusieurs centaines de personnes.

Par ailleurs, pour encadrer les besoins des 250 civils et militaires occupés à rénover le dispositif Telsite, pas moins de 33 personnes seront recrutées par Sodexo Défense. Les offres ont été déposées au Sefi en décembre. Il s'agit de postes d'agents d'entretien, d'employés polyvalents, de chargés d'accueil, d'agents de restauration rapide, de chefs et de commis de cuisine, de blanchisseurs, d'agents administratifs… En dépit de la localisation de ces emplois, sur l'atoll de Moruroa, ces propositions de CDI ont remporté un vif succès.
Certains emplois peu qualifiés ont reçu parfois jusqu'à 300 propositions alors que quelques postes seulement sont ouverts ; quand les emplois sont plus qualifiés, les candidatures se raréfient mais dépassent encore de trois ou quatre fois les offres. Dans quelques semaines, Sodexo Défense viendra à Tahiti pour concrétiser l'embauche des 33 futurs CDI parmi les candidats préselectionnés par le Sefi. Tous devront avoir un casier judiciaire vierge et devront accepter de travailler sur l'atoll de Moruroa à 1250 km de Tahiti (environ 3h30 de vol) sous un rythme particulier. Avec une alternance d'un mois de travail sur place suivi de deux semaines de repos.


Un exemple de villa VIP proposé par Logistics Solutions sur leur site internet.
Un exemple de villa VIP proposé par Logistics Solutions sur leur site internet.
"Container hotel" ou "life camp"

Sur son site Internet, la société Logistic-Solutions explique son concept en ces termes : "Logistic Solution conçoit, élabore et produit des sites complets. Qu'ils soient militaires, événementiels, hôteliers ou de restauration, nous avons toujours une solution adaptée. Tous nos camps peuvent être équipées de différents modules complémentaires tels que restauration, logements, bureaux, sanitaires, générateurs de puissance, filtrage et stockage d'eau, module de réception pour hôtel, container de salle de sports, de loisirs etc… La force de Logistic Solution est d'apporter une solution clés el mains, livrée, installée y compris allée de circulation, énergie, gestion des fluides (purification de l'eau entrante, station d'épuration en container), sécurité, balisage etc…". Pour la base de vie de Moruroa, certains logements sur l'atoll pourront être plus luxueux que d'autres pour accueillir les responsables et visiteurs VIP.

Rédigé par Mireille Loubet le Vendredi 6 Février 2015 à 06:41 | Lu 5086 fois







1.Posté par ARTIMON le 06/02/2015 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des centaines de volontaires pour travailler à Moruroa !
Je m'étais laissé dire que le site est radioactif et menacé à tout instant de s'enfoncer dans l'océan...
Est-ce crédible ? J'avais de sérieux doutes et ils sont renforcés par le nombre de candidats aux chantiers annoncés.
Le besoin d'avoir un emploi alors qu'il est devenu rarissime dans ce pays qui ne produit que des discours, n'explique pas -à lui seul- cette ruée.
Qui donc nous ment ? Et dans quel but ?

2.Posté par zozo le 06/02/2015 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'etat ne doit prendre aucun polynésien !. Il doit faire venir des salariés de métropole ou l'armée !. j'attend de nos élus qu'il s'oppose à l'embauche de polynésien. Mt J EMERE, MATE,TUTUA le malhonnête tavini-tahoera tous dans la rue contre l'exploitation des polynésiens par les francais !!!!! dénoncer la pollution et les risques à MORUROA LOL

3.Posté par lorca le 06/02/2015 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour zozo
Bravo ZOZO, tu as entièrement raison, ils nous ont tellement gonflés pendant des années(qu'on les a pollués, qu'on les tue à petit feu avec les radiations(?),que ceci que cela) et là d'un coup tout va bien,plus rien.L'appât du gain (comme pendant le CEA,au fait pendant le CEA,combien sont revenu avec les poches pleines?combien ont construit leur faré?Combien ont profité de cet argent?énormément de gens.Puis soudain,mince, on n'a pas assez gagné d'argent,allez hop, on va attaquer la France pour lui sucer encore un peu de pognon en disant que l'on est tous malades (on a eu le petit doigt,pourquoi pas prendre la main,j'ai connu un peuple comme ça),mais ils ne voient pas tout le pognon donné à la Polynésie par an.Alors ,oui, méfions nous des gens qui vont travailler là-bas,faisons leur signer un papier,en mentionnant qu'une fois le travail fini,de ne pas rejouer le remake du CEA

4.Posté par macox le 06/02/2015 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ça y est, il n'y a plus de traces de radioactivité à Moruroa? Bizarre!!!!

5.Posté par Jean-Paul Vimare le 06/02/2015 23:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, ne vous fiez pas aux apparences de cette base de luxe. Je connais, là ce sera pour le repos, mais vous irez travailler en zone "chaude". Et vous verrez vite que c'est pas le paradis. C'est un travail à haut risque, ne jamais oublier que c'est du nucléaire. La France à procédé à 193 tirs nucléaires en Polynésie, et si c'était si propre que ça, on avait qu'à les faire en métropole. Déjà vous avez un des plus fort taux de cancer du monde. Pensez à vos enfants. Merci.

6.Posté par terara le 06/02/2015 23:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle insulte ! Allez les polynésiens, l'Etat a encore un super plan pour nous : travailler là où ils ont foutu leur zone et détruit nos îles !
Et certains se disent encore fiers d'être français pendant qu'eux chient sur leur magnifique devise, "Liberté, égalité, fraternité", mais pas pour tous. TIAMARAA !

7.Posté par jean Pierre beaulieu le 07/02/2015 07:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour couper court à toute polémique, c'est vrai qu'il vaudrait mieux ne pas embaucher de Polynésien, de nombreux Français de France seraient heureux de pouvoir prendre les risques pour eux.

8.Posté par lorca le 07/02/2015 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison Jean Pierre, laissons la place aux courageux qui ne vont pas chialer après qu'ils ont ceci qu'ils ont cela,pour mendier encore et encore de l'argent à la France.Je me suis baigné à Moruroa alors qu'il y avait encore les essais,et je suis toujours là,en très très bonne santé.Et si j'ai un peu de fièvre,ça m'arrive comme tout le monde, je ne dis pas que c'est la faute de la bombe.

9.Posté par Bob BOB le 07/02/2015 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BOBb
Les postes doivent être ouverts à tous.

Le principal est d'informer sur les risques et de fournir les éléments de sécurité : dosimètres, bilans de santé, règles de sécurité notamment pour la pêche et l'accès au lagon, affectations non continues, etc.
Et ce dans un maximum de transparence (ce qui n'a pas toujours été le cas).

10.Posté par jean meitai le 07/02/2015 13:16 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je trouve que 33 embauches en CDI c pas assez
il faut 300 embauches pour bien démarrer. Allez un effort juste
300 comme le film les 300 de "Zack Snyder"

11.Posté par Honu DEMER le 08/02/2015 23:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Lorsque je lis les aberrations de certains écervelés ici, je me dis que finalement Mme."CUNNING" et d'autres ont bien raisons d'insulter les popa'a et la France, nous le méritons! Aucune capacité d’exégèse scientifique ou historique des faits. Alors quoi, les plus idiots de métropole ont eu un tarif préférentiel sur le billet d'avion pour venir "coloniser" la Polynésie? Quant à M. ou Mme "LORCA", contrairement à ce que vous pensez, votre petite baignade à Moruroa vous a bien déclaré une maladie fortement contagieuse sur ce thread: la connerie! Consultez, mais n’ayez pas trop d’espoir de guérison!

12.Posté par lorca le 09/02/2015 23:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est vrai Honu Demer que la vérité n'est pas bonne à dire!!! Je suis né ici, donc pour la colonisation tu as tout faut, mais je n'aime pas les profiteurs,les râleurs, si tu as un travail que tu as accepté (en sachant les risques), si tu as gagné beaucoup d'argent,ne vient pas réclamer encore et encore . Et pour toi la politesse ne doit pas être ta tasse de thé ou alors ton éducation tu l'as faîte dans les quartiers nord de Marseille.Ici c'est un site correct où l'on doit respecter les opinions des autres sans les insulter.Mais peut être c'est ta seule façon de t'exprimer?et pour la connerie, apparemment ,je ne suis pas le seul,tu as raison, c'est contagieux.

13.Posté par Honu DEMER le 16/02/2015 14:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Vous avez le droit d'exprimer et de défendre votre opinion, mais ce n'est pas cela que je dénonçais. Non, je dénonçais vos propos tendancieux, mais également le fait que vous salissiez la mémoire de ceux qui sont morts pour la nation, ou encore que le fait de fustiger les effets écologiques des essais.
Vous demandez du respect...commencez par mettre de la forme dans vos propos et je vous cite: "ils nous ont tellement gonflés pendant des années(qu'on les a pollués, qu'on les tue à petit feu avec les radiations(?),que ceci que cela) ", "(...) on va attaquer la France pour lui sucer encore un peu de pognon ", "on a eu le petit doigt, pourquoi pas prendre la main, j'ai connu un peuple comme ça"...oui M.LORCA, c'est certain, vous êtes un exemple de politesse et de respect, je vous le concède.

14.Posté par Honu DEMER le 16/02/2015 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DEMER
Le fait que vous soyez né ici n’enlève ni la laideur de vos propos, ni même l’état d’esprit colonial que vous dégagez. Au regard de votre dernier message dans lequel vous essayez de vous élever en prenant un ton moralisateur…gardez cela pour épater vos amis, je n’ai que faire de votre cinéma. Je reste factuel, aucune remise en question, aucune exégèse, rien sauf l’exemple d’un homme qui tente de minimiser l’impact des évènements parce qu’il a eu la chance de passer au travers des mailles du filet! Vous confirmez ma première impression, aucun remède pour votre maladie!

15.Posté par Jean-Paul Vimare le 17/02/2015 01:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour, merci de cette mise au point sur les commentaires, ce qui n'est pas toujours le cas ailleurs. Sur la base vie vous ne risquez pas grand chose. Ils sont dans les travaux envisagés. C'est à dire que les éléments lourds (radio-nucléides), se sont enfoncé dans le sol. Mais voilà en cas de travaux tout ça va être remué, et le danger est là, surtout sur la zone sud et nord. Eviter tout de même de se baigner tant que vous ne connaissez pas les zones de dégazage, et surtout pas après une tempête. Je suis de métropole, et ça ne m'empêche pas de défendre nos amis de Polynésie tout les jours. Donc pour ceux qui voudraient y aller il faut un contrat de travail spécifique très détaillé précisant que allez travailler en zone chaude.

16.Posté par TEPAKOU Vetea le 18/03/2015 10:13 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avez-vous contacter chaque candidatures pour leure assurer,si ils ont été admis ou pas?

17.Posté par copophil le 30/03/2015 07:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je suis en métropole et j'ai une amie (Tahitienne) qui m'a appelé la veille de son départ pour Mururoa (mois dernier). Elle m'a dit qu'elle avait enfin signé un CDI (grande fierté !) et travaille au service technique sur la base de vie de Mururoa. Je l'ai félicité et encouragé dans son projet et c'est seulement quelques jours après que j'ai eu des doutes et j'ai pris conscience des potentiels risques encourues pour le personnel civil travaillant sur cette base.
Je n'ai pas de nouvelles depuis car pas de liaison téléphonique mais je suis extrêmement inquiet.
Je ne vous cache pas que pour elle, cet emploi est tombé du ciel et la sort d'une grande précarité car elle est en galère depuis plusieurs années, avec des petits boulots ... mais à quel prix???
c'est ce que j'aimerai bien savoir réellement car j'ai lu qu'aucun suivi radiologique des travailleur de cette base n'est effectué (ni avant / ni après) ... ??? ...
Y'a t il un CHSCT dans l'entreprise employeur (je crois que c'est la SODEXO). En France, la CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs dans l'entreprise.
J'aimerai croire qu'elle ne risque rien comme tous les autres travail...

18.Posté par copophil le 30/03/2015 08:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) car j'ai lu qu'il n y pas de suivi radiologique des travailleur de cette base n'est effectué (ni avant / ni après) ... ??? ..
Y'a t il un CHSCT dans l'entreprise employeur (je crois que c'est la SODEXO). En France, la CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la saqu'aucnté et de la sécurité des travailleurs dans l'entreprise.
J'aimerai croire qu'elle ne risque rien comme tous les autres travailleurs de cette base mais j'ai un doute et je suis preneur de toutes sources d'informations sérieuses qui pourraient éclaircir ce questionnement.
Je ne souhaite pas créer de polémique...juste protéger nos frères et sœurs qu'il faut réellement avertir s'il y a risque sur leur santé.
merci pour votre compréhension;
Bien à vous

19.Posté par delsau gabriel le 12/04/2015 06:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j ai travaillé au club nautique de moruroa en 1972 a 1973 pendant 1 an me suis baigné dans le lagon tout les jours j ai assisté a plusieurs éssais nucléaire et suis a 62 ans en pafaite santé pour le moment . je ne sais que penser sur les contaminations des personels civiles et militares .je pense qu il y avait des personnes plus exposes que d autres de part leurs fonctions et que ces personnes devrait etre reconus en maladie radio induite sans aucune hésitation de la part des autorritées a la foi juridique et surtout médicale qui a mon avis se fiche pas mal de se problème avec la faculté d occulté ce problème pour ne pas entravé leurs carrières et leurs nominations au titre de profeseur . j en connait un rayon a ce sujet ayant fait une carrière de para médical pendant 38 ans . il faudrait étudié les malade au cas part cas . ce qui métonne ces que l on peut retrouver des traces de radio activité sur des fissile vieux de3 millions et demi ( lucie ) cette austraophitèque de la vallée du rift la methode s appele il me semble le potasiom argon et que l on ne puisse pas détecte de la radio activité cher des ancien vétérans civile ou militaires en faisant un examen de dosimétri biologi...

20.Posté par lovely le 29/04/2015 15:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

QuelQu'un saurait ou se trouve le bureau et les coordonnées de sodexo défense Polynésie..

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Novembre 2019 - 09:22 Un catamaran en détresse au sud de Raivavae

Mercredi 20 Novembre 2019 - 20:48 Les Marquises s’installent à Mama’o

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019