Tahiti Infos

​Un triathlon pour clôturer le Heiva de Hao


Hao, le 25 juillet 2021 – Samedi, le Heiva de Hao riche en événements culturels et sportifs s’est clôturé par un triathlon revisité.
 
Pour cette dernière journée de festivités du Heiva de Hao quelques activités ont été organisées dont une épreuve de triathlon, sur trois disciplines donc, kayak, natation et course à pied.
Le départ de cette épreuve qui n’a enregistré que trois équipes de trois personnes s’est effectué à 10h30. Elle a commencé par le kayak pour lequel chaque concurrent avait 300m à parcourir, c'est-à-dire le tour du grand quai du village. Une fois arrivés à la marina ils passaient le relais aux trois nageurs pour un sprint d'environ 100 mètres, et enfin le dernier relais été donné pour la course à pied, d’une distance d'environ 200 mètres, soit un aller-retour jusqu'au grand quai du village.
La première équipe à franchir la ligne d’arrivée était composée de Kelly, Kaoko et Tarariki, suivie de Cléo, Manatea et Tikere et enfin le fameux trio de choc composé de Raphaël, Tamahaere et Guillaume. Kelly reconnait que son équipe a dû lutter jusqu’au bout pour s’imposer : “Ça n'a pas été si facile que ça en fait, nous avons été en deuxième position quasiment tout au long du parcours, ce n'est qu'à la fin que notre dernier relayeur a tout donné à la course a pied pour que l'on puisse remporter la victoire, ça c'est joué à quelques mètres seulement”.
Il a régné lors de ce concours un excellent esprit de camaraderie où les équipes présentes ont surtout passé un bon moment, comme le confirme Clara, co-organisatrice du triathlon : “Je pense que ça c'est bien passé, il est vrai que j'ai un petit peu galéré pour trouver des participants, mais dans l'ensemble tout le monde est satisfait, l'ambiance était agréable et chacun des participants a donné le meilleur de lui-même”.
Ces épreuves sportives lors du Heiva sont  faites pour animer le Tiurai et occuper un maximum la jeunesse pendant les vacances scolaires, ce n'est certes pas un triathlon qui s'étale sur plusieurs dizaines de kilomètres mais il permet néanmoins de faire vivre une communauté villageoise dans la bonne humeur.

Rédigé par Teraumihi Tane le Dimanche 25 Juillet 2021 à 14:32 | Lu 625 fois