Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Protocole d'accord signé à la DFSE



Tahiti, le 13 février 2020 - Les négociations entamées mercredi soir n'ayant abouti à aucun accord entre les représentants de la DFSE et le gouvernement, les agents des Affaires sociales ont manifesté hier entre leurs locaux et la présidence. Dans la soirée pourtant, un protocole a été signé pour mettre fin à la grève.
 
Mercredi soir des négociations entre l'intersyndicale CSTP-FO et A Tia i mua et les ministres des Solidarités Isabelle Sachet, de la Fonction publique Téa Frogier et du Travail Nicole Bouteau ont eu lieu. Une réunion qui a duré près de six heures mais qui n'a abouti sur aucun protocole d'accord. Seul point d'achoppement : le refus du gouvernement de mettre en place des concours de catégorie B cette année pour les agents des Affaires sociales.

"C'est pas la fin du monde"
 
Interrogée à la sortie des négociations, la ministre des Solidarités a affirmé que “ce n'est pas la fin du monde, on se revoit jeudi (hier soir) et on va rediscuter (…). Ma collègue Téa Frogier leur a expliqué que ce n'est pas évident d'organiser des concours au dernier moment. On leur demande d'attendre jusqu'en septembre 2020”.

Titaina Contios, responsable du service social de Taiarapu, estime que “cette décision est inacceptable”. Elle explique que “on devient nous-même vulnérable alors qu'on doit s'occuper de familles qui sont dans la précarité et la vulnérabilité la plus grande, et cela n'est pas possible. Donc nous manifestons car c'est la voix du juste, du cœur, de l'intelligence pour que les familles soient autonomes”.

Patrick Galenon de la CSTP-FO assure que la mise en place de ces concours est le “point le plus important, et on nous répond que les CDD c'est bien aussi. Nous sommes contre la précarité de l'emploi. Nous en avons profité pour soulever le cas de la création de la délégation pour lutter contre la délinquance qui devrait disposer au final d'une vingtaine de postes. Cette délégation peut être créée en un laps de temps court alors que les concours non. Nous sommes finalement dans un vrai paradoxe”.

Les travailleurs sociaux se sont retrouvés hier matin au siège des Affaires sociales à l'immeuble Te Hotu et se sont dirigés vers la présidence. Les délégués syndicaux ont été reçus hier en fin d’après-midi. Et un protocole d'accord a finalement été signé vers 18 heures.
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Jeudi 13 Février 2020 à 19:04 | Lu 3573 fois

Tags : DSFE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Février 2020 - 17:51 La der des ders de l'annuaire polynésien

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019