Tahiti Infos

​Levée progressive des piquets de grève


(Photo d'archives).
(Photo d'archives).
Tahiti, le 30 novembre 2021 – Des piquets de grèves subsistent localement notamment à Raiatea et Bora Bora malgré la signature lundi soir d’un protocole de fin de grève générale entre l’intersyndicale et le gouvernement. 
 
La grève générale est levée depuis lundi soir, mais des négociations sont toujours en cours dans quelques rares entreprises. Du côté du Port autonome, les employés de la manutention portuaire ont repris le travail dans la matinée, mardi, suite au mot d’ordre de la CSTP-FO. Dans l’ignorance d’une signature la veille au soir, certains dockers ont en effet débuté la journée sur le piquet de grève. Le mouvement a également été levé mardi matin à l’Huilerie de Tahiti. A la Caisse de prévoyance sociale (CPS), les grévistes ont repris le travail mardi, confiant dans l’accord de fin de conflit prévu pour mercredi matin. Le syndicat majoritaire en Polynésie assurait en outre être sur le point de parvenir à un protocole d’accord, dans la journée, pour lever la grève à la Somstat. La société est chargée du stockage et de l’alimentation en hydrocarbure pour les besoins de l’aéroport de Tahiti-Faa’a. Des négociations étaient en revanche toujours en cours mardi à la société Aéroport de Tahiti et au service de l’Équipement, sous l’égide de la CSIP, avec “encore quelques points à régler”, selon Cyril Le Gayic. Le leader syndical se disait cependant confiant dans une fin rapide. A l’aéroport international, comme à l’Équipement, le mouvement social a cependant été peu suivi et n’aura causé que des perturbations très marginales.
 
Toujours pas de vols vers Raiatea
 
En revanche, du côté des aérodromes de Raiatea et de Bora Bora, les négociations étaient au point mort mardi, laissant craindre une grève des pompiers pour quelques jours encore. Leur débrayage massif empêche Air Tahiti d’opérer ses vols en direction et au départ de Raiatea depuis la semaine dernière. A Bora Bora, six vols ont été annulés mardi, mais l’activité devait reprendre dès mercredi avec le retour au travail du seul pompier non-gréviste de l’aérodrome.

Bora Bora où des piquets de grève sont toujours en place dans plusieurs grands hôtels, à l’InterContinental Thalasso, au Four Seasons et au Conrad, notamment, alors que des négociations étaient toujours en cours mardi. “On va dans le bon sens”, assurait Atonia Teriinohorai, le secrétaire général de la confédération O oe to oe rima. “Il nous reste à régler le problème de la vaccination obligatoire et à trouver une solution pour les reclassements de personnel après le Diese”. L’aide financière versée par le Pays au titre du Dispositif exceptionnel de sécurisation de l’emploi doit en effet s’éteindre à la fin du mois prochain. Selon le leader syndical, les négociations sont proches d’un accord. Du côté de Otahi, Lucie Tiffenat, secrétaire générale du syndicat, assurait mardi que le travail avait repris sur l’ensemble des sites contrôlés par la confédération.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mardi 30 Novembre 2021 à 18:04 | Lu 1074 fois