Tahiti Infos

​Les tribulations du navire de Tumara'a


​Les tribulations du navire de Tumara'a
Tahiti, le 14 décembre 2021 – Alors que le tribunal administratif de Papeete a annulé mardi la délibération de la commune de Tumara'a qui souhaitait mettre en location son navire de secours, la Direction polynésienne des affaires maritimes (Dpam) a accordé ce week-end un permis de navigation sur-mesure de 48 heures au navire pour la surveillance d'une course de va'a…
 
Rarement une navette de secours aura autant fait parler d'elle. Mardi, le tribunal administratif de Papeete a annulé la délibération prise le 31 mai dernier par la mairie de Tumara'a pour permettre la mise en location de son navire de secours. La délibération qui fixait les tarifs à 35 000 Fcfp pour Tumara'a, 50 000 Fcfp pour Taha'a ou encore 70 000 Fcfp pour les autres îles Sous-le-vent avait été attaquée par le haut-commissaire. Et le tribunal a donné raison au représentant de l'Etat en rappelant que la navette était uniquement "destinée à être utilisé dans le cadre de la surveillance, l’assistance et le sauvetage pendant les manifestations nautiques".
 
Autre curiosité, relevée également par la décision du tribunal administratif, le rapport de visite périodique de la Direction polynésienne des affaires maritimes (DPAM) du 28 avril 2021 avait conclu au refus d'octroi du permis de navigation du navire de Tumara'a, puisque certains équipements du navire étaient "à contrôler, remplacer ou compléter". Le navire n'avait donc plus de permis de navigation depuis huit mois. Or, l'information a été confirmée la semaine dernière à Tahiti Infos, la même Dpam a accordé ce week-end un permis de navigation assez exceptionnel de 48 heures au navire, uniquement pour sécuriser une course de va'a organisée ce week-end à Raiatea. Et depuis lundi, le navire n'a plus de permis…

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mardi 14 Décembre 2021 à 15:10 | Lu 1098 fois