Tahiti Infos

​Les médecins répliquent à la CPS


Tahiti, le 26 août – Les médecins libéraux ont répondu par une lettre ouverte à la Caisse de prévoyance sociale (CPS) qui s'étonnait du nombre d'arrêts maladies avec "sorties autorisées". Les professionnels se justifient et appellent les responsables de la Caisse à ne pas porter d'accusations à la légère.
 
Le président du syndicat des médecins libéraux a répondu mercredi dans une lettre ouverte à la CPS, qui s'étonnait vendredi dernier de l'explosion du nombre d'arrêts maladie avec "sorties autorisées" en période de crise Covid. La CPS annonçait 3 700 arrêts en une journée, contre une moyenne habituelle de 4 000 arrêts par mois… Les médecins libéraux n'ont pas vraiment goûté le reproche de la Caisse, qui menaçait de "contrôles" les praticiens un peu trop légers.
 
En préambule, le président du syndicat des médecins dénonce le "ton comminatoire" jugé "malvenu" en "cette période troublée" et dit "déplorer l'emploi de généralités" jetant le discrédit sur l'ensemble de la profession. Voilà pour la forme, mais les médecins s'expliquent aussi sur le fond : "S’agissant des arrêts de travail litigieux, il nous est apparu que, d’une part, pour les cas ne présentant pas forcément de symptômes de la maladie à Covid-19, les adaptations de poste de travail ne sont pas toujours possibles dans le contexte polynésien et que, d’autre part, l’impossibilité de faire mention du "Covid-19" sur lesdits arrêts de travail ne permet pas au contrôle médical de préjuger de la pertinence d’octroyer ou non au malade le bénéfice d’heures de sorties."
 
Le syndicat des médecins appelle donc la CPS à "se garder de tout jugement hâtif", s'étonne que les libéraux soient seuls pointés du doigt alors que "les praticiens hospitaliers sont également compétents pour délivrer des arrêts de travail dans le cadre de leurs consultations sans pour autant encourir, dans leur cas, la grave menace d’un déconventionnement". Missive courroucée, mais qui se conclut néanmoins par un appel à "l'apaisement".
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Jeudi 26 Août 2021 à 21:32 | Lu 2821 fois