Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Les collégiens ont la flamme



Ua Pou, le 24 novembre 2020 - Six pompiers bénévoles de la caserne ont rencontré dix élèves volontaires du collège-Cetad de Hakahau pour un exercice pratique très spécifique. Après 15 minutes de théorie, tous étaient impatients de passer à la pratique.
La section des Cadets et Cadettes de la Sécurité Civile du collège-Cétad de Ua Pou a été mise en place en 2015 par un professeur d’EPS et Dany Capron, chef des pompiers de l’île dans la cadre du programme "Cadets de la Sécurité Civile" lancé par l’Education nationale la même année.
 
Ce sont 20 cadets, 13 filles et 7 garçons de la 4e au CAP qui participent au programme cette année. Les collégiens passent un diplôme de secourisme PSC1 en suivant une formation aux risques domestiques, collectifs et majeurs. Les séances d’exercices pratiques sont souvent prodiguées par Dany Capron tandis que la théorie est du ressort d'Elisabeth Gonzalez, la CPE du collège.
 
Ua Pou a été la première île à introduire ce programme en Polynésie et à l’époque, il s’agissait de deux vendredis par mois, avec minimum six pompiers présents pour un taux de présence idéal de huit d’entre eux sur les douze pompiers bénévoles de l’île. C’est donc sur leur temps personnel qu’ils acceptent de former ces jeunes, souligne leur chef.

​Des cadets premiers relais des pompiers

Sur une île comme Ua Pou, le but est d’avoir des "élèves-relais" dans les vallées –qui n’ont souvent qu’une infirmière sur place­–, formés aux risques et aux premiers secours avec de possible préparation et orientation vers un Bac Pro des métiers de la sécurité. Les cadets doivent être capables d’effectuer le PAS (Protéger, Alerter, Secourir) en cas d’incident. Les jeunes participent également aux côtés des adultes comme ASSEC, assistants de sécurité, lors d’exercices d’évacuation incendie ou tsunami.
 
Les élèves passent d’abord par des tests sportifs puis par la visite de la caserne et enfin par le  PSC1. Aujourd’hui le programme s’articule en une dizaine de séances par an et se clôture par la "Journée de la Sécurité" en juin avec des ateliers qui serviront d’introduction à de futures recrues du programme des Cadets avec, comme fil rouge, la sensibilisation à l’aide aux autres et la valeur de l’engagement.
 
Lisette, 14 ans, originaire de Hakahau, suit ce programme pour aider les gens en difficulté, bien qu'elle soit intéressée par le métier de gendarme. Elle aime surtout les exercices pratiques "car la théorie, c’est plus ennuyeux". Heianua, 14 ans lui aussi, a déjà participé au programme l’année dernière dans le but d’obtenir son PSC1 pour acquérir de nouvelles aptitudes. "J’aimerais être pilote de ligne ou de CANADAIR", ce qui est donc en rapport direct avec la formation incendie donnée par le capitaine des pompiers. Heianua préfère les cours pratiques "car il y a de l’action !".

Rédigé par Eve Delahaut le Mardi 24 Novembre 2020 à 08:01 | Lu 617 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus