Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le confinement dans les îles « adapté »



Tahiti, le 17 avril 2020 – Le haut-commissaire Dominique Sorain et le président Edouard Fritch ont annoncé vendredi matin des « adaptations » et « allègements » aux mesures de confinement dans les îles autres que Tahiti et Moorea où le coronavirus n’a pas été décelé depuis le 22 mars. Le couvre feu est maintenu de 20 à 5 heures, mais les déplacements seront libres en journée.
 
Le président Edouard Fritch et le haut-commissaire Dominique Sorain ont organisé vendredi en fin de matinée à la résidence du représentant de l’Etat –compétent en matière de sécurité en Polynésie française– une nouvelle allocution commune pour préciser les modalités des « adaptations » et « allègements » au confinement mis en place dans les îles depuis le 20 mars dernier, à l’instar de l’ensemble du territoire. Avec l’absence de dépistage de cas de coronavirus depuis le 22 mars dernier, après les deux seuls cas de Fakarava et Rangiroa, Edouard Fritch et Dominique Sorain avaient annoncé une semaine plus tôt qu’ils envisageaient de réduire les restrictions imposées aux îles Sous-le-vent, aux Tuamotu-Gambier, aux Australes et aux Marquises. Comme convenu, « l’ensemble » des tavana des îles a donc été contacté durant la semaine écoulée « par conférences téléphoniques » pour discuter des adaptations possibles au confinement.
 
Finies les attestations de sorties
 
Principale mesure annoncée, à compter du lundi 20 avril « il ne sera plus nécessaire de disposer d’une attestation de déplacement dérogatoire pour circuler ». Les habitants de toutes les îles, hors Tahiti et Moorea, pourront donc se déplacer librement en dehors du couvre-feu. L’activité économique pourra reprendre « progressivement » et « dans le respect des gestes barrières ». Les établissements recevant du public pourront à nouveau accueillir du public « à l’exception des restaurants et des débits de boisson qui pourront cependant maintenir une activité de livraison et de vente à emporter ».
 
Même les établissements scolaires du premier et du second degré pourront de nouveau accueillir les élèves, selon des modalités strictes. Les « activités individuelles de pratique sportive en extérieur » seront à nouveau autorisées avec la possibilité d’accéder de nouveau au littoral, aux plages, aux ports et aux marinas. Pêche, chasse, baignade, surf, planche à voile et même plongée, en apnée ou sous-marine, seront également autorisées. Les services communaux pourront reprendre « selon les modalités qui seront définies par les tavana ». En revanche, le haut-commissaire a insisté sur le maintien strict des gestes barrières et de la « distanciation sociale ». Les personnes fragiles devront également continuer à « faire l’objet d’une attention particulière ».
 
Le couvre-feu maintenu
 
Le haut-commissaire a néanmoins annoncé le maintien du couvre-feu de 20 heures le soir à 5 heures du matin. Les rassemblements resteront interdits « qu’ils soient publics, privés, sportifs ou pour quelque autre raison ». Deux exceptions cependant : les rassemblements dans les lieux de sépulture dans la limite de 20 personnes et les rassemblements à l’occasion des offices religieux du dimanche qui seront autorisés dans la limite de la moitié des capacités d’un lieu de culte et dans la limite de 50 personnes.
 
Sans surprise, la circulation maritime et aérienne des personnes entre Tahiti ou Moorea et le reste des archipels restera interdite. Les résidents des îles actuellement confinés à Tahiti devront donc encore attendre avant de regagner leur île « pour ne faire prendre aucun risque aux habitants ». Un temps évoquée, la circulation maritime et aérienne des personnes entre les îles dans un même archipel et entre les archipels reste encore impossible. « La circulation des personnes au départ des archipels à destination de Tahiti est toutefois envisageable, mais elles ne pourront pas revenir dans l’immédiat dans leur île d’origine », a précisé le haut-commissaire.
 
Fret sous surveillance
 
Le trafic inter-île sera limité aux déplacements sanitaires et au fret, qui « devra faire l’objet d’une particulière vigilance afin d’éviter tout  contact physique entre l’équipage et les résidents des archipels ». L’accès aux zones de livraison sera donc limité et une distance d’un mètre minimum devra être respectée entre les membres de l’équipage et les usagers, sous contrôle des forces de l’ordre. Des équipements de protection (masque et gants) seront utilisés et « des processus de désinfection seront strictement mis en œuvre ».
 
Edouard Fritch a conclu en indiquant qu’il enverrait, avec le haut-commissaire, dès vendredi, à chaque maire des archipels, une circulaire qui précisera l’allègement de leur confinement.

Rédigé par Antoine Samoyeau le Samedi 18 Avril 2020 à 01:25 | Lu 3463 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus