Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



​Le Tapura tacle le "coup médiatique" de Brotherson



Tahiti, le 7 février 2020 - Le parti d’Edouard Fritch a réagi jeudi dans un communiqué au vitriol à l’interpellation faite la veille par le député Moetai Brotherson au chef de l’Etat pour réitérer sa demande de dépollution de Moruroa et évoquer les craintes environnementales liées aux projets aquacole de Hao et minier de Makatea.

Emmanuel Macron présidera le sommet France-Océanie, ainsi que le One planet summit en avril prochain lors de son séjour officiel en Polynésie. La séquence internationale sera consacrée aux problématiques du changement climatique et devrait réunir plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement du Pacifique. C’est dans cette perspective que le député indépendantiste interpelle le chef de l'Etat dans un courrier officiel mercredi. “Il ne paraît pas possible d'envisager qu'à l'ordre du jour de ces sommets, les sujets de l'Environnement, de la coopération et de l'innovation ne soient pas inscrits.”, s’y indigne-t-il en soulignant les menaces environnementales posées par les projets aquacole de Hao et minier de Makatea.

Le député Brotherson demande surtout au chef de l’Etat d’engager la République française "dans un ambitieux et vaste projet de retrait et de retraitement de l’ensemble des déchets et résidus radioactifs issus des essais nucléaires de Moruroa". Un "défi technologique et industriel [qui] pourrait placer la France aux avant-postes d’un domaine où aucun leadership n’est à ce jour constaté".

Dans un communiqué diffusé jeudi, le Tapura Huiraatira vole au secours du président de la République. Le parti d’Edouard Fritch un nouveau "coup médiatique" pour masquer le "bilan parlementaire en faveur des Polynésiens totalement inexistant" du député Moetai Brotherson.

Le député Tavini est d'ailleurs comparé à une "victime du syndrome de Stockholm". L'encadrement des projets aquacole de Hao et minier de Makatea ressortissent en effet à la compétence de la Polynésie française : "Voilà donc que ceux qui se prétendent indépendantistes en appellent à ce qu’ils désignent comme la « puissance administrante », le « colonisateur », pour régler des questions qui relèvent de la seule compétence de la Polynésie française. Encore une victime du syndrome de Stockholm ! Comme à l’ONU, le député indépendantiste se berce d’idées fausses selon lesquelles il revient au Président de la République ou au gouvernement central de régler les questions internes à la Polynésie française. "

En revanche, à aucun moment la demande de dépollution de l'atoll Moruroa formulée par le député souverainiste et qui constitue l'essentiel de son courrier n’est évoquée dans ce virulent communiqué du Tapura Huiraatira. 

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 7 Février 2020 à 17:09 | Lu 3769 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus