Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​Le Tapura dénonce le "mercato" à l'assemblée



Tahiti, le 1er février 2021 - Le groupe Tapura a l'assemblée a réagi lundi soir dans un communiqué aux récents mouvements de représentants dans l'hémicycle, dénonçant un "mercato" à l'assemblée et se défendant de "perdre son énergie à racoler les élus des autres groupes".

Dans un communiqué diffusé lundi soir, le groupe Tapura a réagi aux récents mouvements de représentants à l'assemblée et très vraisemblablement aux accusations de récupération de l'élu Tahoeraa des Australes, Fernand Tahiata. "Contrairement à ce que certains laissent entendre publiquement, le groupe Tapura Huiraatira ne perd pas son énergie à racoler les élus des autres groupes à l’assemblée. Faut-il le rappeler, notre groupe bénéficie d’une majorité large et solide. Quand d’autres placent les prochaines élections législatives et territoriales au centre de leurs préoccupations et font du positionnement sur la liste de 2023 leur fond de commerce, les élus du groupe Tapura Huiraatira, dont la majorité des membres sont des élus de proximité, travaillent à trouver les meilleures solutions possibles pour à la fois protéger les Polynésiens de la Covid-19 et surtout de ses variantes, sauver l’économie de notre fenua et préserver l’emploi." Pour le groupe majoritaire : "certains entretiennent l’instabilité en confondant l’assemblée de la Polynésie française avec un "mercato" où on prête des élus, on les reprend, faisant et défaisant les groupes dans un contexte où les vraies préoccupations, celles de ceux qui se soucient des autres, sont ailleurs. La stabilité politique constitue ce dont notre pays a le plus besoin pour traverser ces temps difficiles."
 
Le groupe apporte également son soutien aux récentes mesures prises par l'État, saluant "les engagements du ministre des Outre-mer" et expliquant attendre "leur mise en œuvre notamment en faveur des compagnies aériennes". Affirmant que ni l'économie, ni la santé ne seront "sacrifiés", la majorité affirme que "la limitation des allées et venues sur notre territoire n’était pas la solution que nous avions imaginée, aujourd’hui nous devons composer avec… Il en va de notre responsabilité collective d’en réduire la durée."
 

le Mardi 2 Février 2021 à 17:11 | Lu 3558 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 8 Mai 2021 - 17:16 ​La vaccination bat son plein à Hiva Oa

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus