Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



​Le SGARP demande un "minimum retraite" pour les petites pensions



Roland Clavreul, le secrétaire général-adjoint du Syndicat général autonome des retraités de Polynésie (SGARP).
Roland Clavreul, le secrétaire général-adjoint du Syndicat général autonome des retraités de Polynésie (SGARP).
PAPEETE, 9 mai 2019 - Le Syndicat général autonome des retraités de Polynésie (SGARP) publie une lettre ouverte pour demander la revalorisation des petites pensions avec la création d’un "minimum retraite" à 100 000 Fcfp.

Selon ce syndicat de retraités, une telle mesure coûterait "environ 220 millions de francs" à la Caisse de retraite. Il propose de répartir la charge sur 3 ans. "Il est courant de justifier les faibles pensions d’un grand nombre de salariés polynésiens par l’argument qu’ils n’ont pas beaucoup cotisé et qu’à ce titre, ils ne peuvent prétendre une plus grosse retraite. (…) Le SGARP estime que ce qui pose problème en Polynésie et dans nos ressources sociales, ce n’est pas le manque de richesses mais le manque de partage", dénonce Roland Clavreul, le secrétaire général-adjoint de ce syndicat de retraités, dans la lettre ouverte qu’il signe pour justifier cette bonification des petites pensions.

Pour le syndicat de retraités, ce "minimum retraite" doit bénéficier en priorité aux "salariés retraités ayant cotisé au minimum 15 ans et qui ont une retraite comprise entre 80 001 et 100 000 Fcfp". En Polynésie, selon les chiffres diffusés par le SGARP, la moitié des retraités perçoivent une pension mensuelle inférieure à 94 356 Fcfp et 75 % d'entre eux ont une retraite de moins de 152 915 Fcfp.

Ce syndicat estime que "la situation des retraités à faible revenu n’a pas été prise en compte et intégrée à la réforme".

Le SGARP, présidé par Jean-Marie Cheung, figure dans la liste des organisations retenues pour siéger au Conseil de suivi et d’orientation des retraites. Cette proposition d'instauration d'un minimum retraite sera au nombre des propositions que le syndicat soumettra dans des séances prochaines du COSR.

Rédigé par TI le Jeudi 9 Mai 2019 à 15:59 | Lu 1679 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués