Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


​La filière bois en bonne voie à Rurutu



Rurutu, le 12 avril 2021 - Presque 40 ans après la plantation des premiers pins des Caraïbes, la filière bois s’organise à Rurutu. La Direction de l’agriculture (DAG), travaille sur un plan de gestion pérenne et veille à trouver un équilibre entre préservation de l’environnement et développement économique. De plus, le traçage de pistes forestières pourrait bénéficier au tourisme vert sur l’île.

C’est en 1984 que les premiers pins des Caraïbes, Pinus caribaea, ont été plantés à Rurutu par le Service du développement rural (ex SDR, aujourd’hui remplacé par la Direction de l’agriculture). Ces arbres sont arrivés à maturité, et le bois est prêt à être exploité. Un fait qui a inspiré la DAG à se mobiliser afin de lancer la filière bois sur l’île.
En 2018, après s’être formé en techniques d’exploitation forestière et répondu à un appel à candidatures, un porteur de projet a été retenu. Il commence aujourd’hui l’exploitation d’environ 45 ha de pins, en grande partie sur le domaine Metuarii, au nord-est de l’île. Malgré des difficultés et des retards dus au Covid-19, l’entreprise Rurutu Bois, qui commercialise déjà du bois local, va prochainement développer son activité. Le fruit d’un travail main dans la main avec la section forestière de la DAG et avec le soutien financier du Pays.

Le tourisme sur la piste du bois

Pour désenclaver les plantations et faciliter l’activité, un réseau de pistes forestières est phase de création. A la fin de l’année 2020, environ 2 km de pistes ont été battus, une deuxième phase de traçage et une ouverture de pistes sont actuellement en cours.
Ces pistes permettront l’exploitation de cette ressource renouvelable, mais pourront aussi être empruntées à pied, à cheval ou à vélo, aidant ainsi au développement d’un tourisme vert sur l’île. Des nouvelles accueillies favorablement par le comité du tourisme, présidé par Teiti Tavita, qui se penche justement sur le développement, l’entretien et la valorisation des zones touristiques. Il souhaite aussi encourager les jeunes de l’île à se former, notamment auprès de l’Institut de la jeunesse et des sports de la Polynésie française (IJSPF) qui proposera prochainement une formation professionnelle de guide de randonnée pédestre à Tahiti.

Équilibre entre préservation de l’environnement et le développement économique

Steven Speed, ingénieur forestier, actuellement en détachement à la cellule forêt de la DAG à Tahiti, était en mission à Rurutu pour effectuer un inventaire des plantations et élaborer un plan de gestion pérenne. Il permettra l’exploitation de la forêt de pins sur une rotation de 25 à 30 ans. Dans certaines zones, les pins sont devenus envahissants. Avec une gestion adaptée, un équilibre entre la préservation de l’environnement et le développement économique de l’activité est envisageable. A première vue, Steven constate que le pin local apprécie le climat et le sol de Rurutu, comme à Tubuai, atteignant des beaux volumes. Il note également que le sous-bois est relativement diversifié aux Australes, comptant plusieurs espèces d’arbustes et fougères indigènes. Encore plus étonnant, le recensement d’escargots endémiques, les partula, dans une zone forestière de l’île.

Rédigé par Elin Claridge le Lundi 12 Avril 2021 à 12:17 | Lu 855 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Mai 2021 - 17:31 Fakarava : Entre eau bénite et eau salée

Jeudi 6 Mai 2021 - 21:31 Le ‘ori Tahiti à la fête en juin

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus