Tahiti Infos

​Handicap : Le centre d'hébergement Rima Here s'agrandit


Tahiti, le 17 novembre 2021 – La première pierre de l'extension du centre d'hébergement de l'association Rima Here a été posée ce mardi. L'établissement pourra accueillir 16 personnes en situation de handicap de plus.

La cérémonie de pose de la première pierre de l'extension du centre d'hébergement de l'association Rima Here a débuté par un discours de sa présidente, Mareva Hourtal. Le maître d'ouvrage, Laurent Barra, a ensuite présenté les plans du projet de construction. S'en est suivi la signature d'un parchemin par Jean-Christophe Buissou vice-président du Pays, Isabelle Sachet ministre de la Famille, et la présidente de l'association, avant la pose de la première pierre. L'extension du centre d'hébergement sera une construction à étage comprenant huit chambres. Le maître d'œuvre, Laurent Barra, explique que sa réalisation ne sera pas simple, car elle nécessite, en amont, une mise en conformité des autres bâtiments existants et déjà occupés, une demande du service de l'Urbanisme.
 
De 24 à 40 places
 
L'association Rima Here, créée le 6 juin 1985, héberge 24 personnes en situation de handicap mental depuis 2016. “Les demandes d'admission ne cessent de croître, et grâce à l'extension de notre centre d'hébergement, nous pourrons accueillir 16 pensionnaires supplémentaires”, précise Mareva Hourtal. “Nous mettons tout en œuvre pour améliorer le bien-être, la sécurité et l'autonomie des usagers. Nous les accompagnons dans leur quotidien, en leur offrant des activités variées. Ils bénéficient d'un suivi médical. Et nous tentons de les réinsérer professionnellement, en leur proposant des ateliers de formation tels que l'apiculture, la cuisine, l'informatique, ou encore la menuiserie”, ajoute la présidente. Pour ce qui est des critères d'admission, la présidente explique que “ce sont des personnes qui sont orientées par la commission de la Cotorep. Certaines viennent uniquement en journée, pour profiter des ateliers dispensés par une équipe spécialisée du service social. Et d'autres résident ici en permanence. Nos pensionnaires, malheureusement, sont exclus par leur famille”.
 

Rédigé par Areatua Parau le Mercredi 17 Novembre 2021 à 11:57 | Lu 739 fois