Tahiti Infos

​Chirurgie de l'obésité, les médecins s'estiment stigmatisés


Tahiti, le 7 septembre 2022 – Le conseil de l'ordre des médecins en Polynésie française a réagi mardi à la décision du gouvernement de soumettre à autorisation collégiale les opérations de chirurgie bariatrique ou de traitement chirurgical de l'obésité grave. Une “méfiance” qui suscite “l'étonnement” des médecins.


Le conseil de l'ordre des médecins de Polynésie française a réagi mardi à la décision du conseil des ministres, il y a deux semaines, de soumettre à autorisation collégiale les opérations de chirurgie bariatrique ou traitement chirurgical de l'obésité grave. Dans un communiqué, le conseil de l'ordre dit regretter “l’emploi de termes inutilement stigmatisants pour qualifier les professionnels du secteur qui se démènent avec une réalité autrement plus complexe que celle qui est facilement assénée dans les médias”. Le conseil des ministres avait annoncé il y a deux semaines que dans le cas de la chirurgie bariatrique, “la décision d’opérer devrait être une décision collégiale qui ferait suite à des discussions entre plusieurs professionnels de santé dont le médecin traitant, le chirurgien, l’endocrinologue, le nutritionniste ou encore le psychologue ou le psychiatre”, tout en précisant que “le conseil des ministres a fait le choix de soumettre cette activité à autorisation pour pouvoir s’assurer que les opérations seront réalisées dans les conditions optimales de sécurité pour le patient et que la chirurgie restera réservée aux patients qui le nécessitent”.
 
Une “méfiance” qui suscite “l'étonnement” du conseil de l'ordre des médecins polynésiens, puisque la pratique serait selon-lui “largement éprouvée dans le monde entier afin de sauver des vies humaines impactées par l’obésité”. Insistant sur les raisons qui rendent le traitement de l'obésité “indispensable” sur le territoire de la Polynésie française, les médecins jugent également “incompréhensible” ce qu'ils estiment être une défiance du gouvernement en indiquant de surcroit qu’un médecin qui réaliserait des interventions de chirurgie bariatrique en dehors des indications prévues dans les référentiels et en se dispensant en particulier de suivre la démarche de concertation pluridisciplinaire préconisée par la Haute Autorité de la Santé “provoqueraient nécessairement l’intervention des pouvoirs de régulation de l’Ordre des médecins”. Le communiqué rappelle également qu'un colloque sur le traitement de l'obésité faisant intervenir des experts locaux, nationaux et internationaux aux rangs desquels : les Professeurs François Pattou et Jean Gugenheim, sera organisé à Tahiti le jeudi 24 novembre à 19 heures à l’Hôtel Intercontinental Tahiti Resort.
 

Rédigé par Antoine Samoyeau le Mercredi 7 Septembre 2022 à 17:16 | Lu 2606 fois