Tahiti Infos

​Aéroport de dégagement à Rangiroa : le ministre rassure les riverains


Rangiroa, le 15 mars 2021– Jean-Christophe Bouissou, ministre en charge des Transports interinsulaires a tenu samedi à Rangiroa une réunion d’information au sujet du projet d’aéroport de dégagement qui impliquerait des aménagements et notamment l’allongement de la piste. Il a tenu à rencontrer les riverains afin de les rassurer et répondre à leurs interrogations. 

Jean-Christophe Bouissou, ministre en charge des Transports interinsulaires accompagné du directeur de l’Aviation civile Georges Puchon, des membres de la direction d’Aéroport de Tahiti (ADT) s’est déplacé à Rangiroa samedi pour une réunion d’information auprès des riverains dont les habitations longent la piste. Le maire Teina Maraeura et son conseil municipal ont également pris part à cette rencontre qui avait pour but d’apporter des précisions sur le projet d’aéroport de dégagement à Rangiroa, capable d’offrir une piste de secours pour des avions des lignes internationales qui ne pourraient pas se poser à Tahiti-Faa’a.

En effet, le Pays a plusieurs fois manifesté sa volonté de disposer de son propre aéroport de dégagement, rôle tenu jusqu’à présent par celui de Rarotonga aux îles Cook. Le projet, qui représente un budget d’environ 3 milliards de Fcfp, implique notamment l’élargissement et l’allongement de 100 mètres de la piste actuelle. Le ministre a souhaité rassurer les habitants et répondre à leurs interrogations. Il a tout d’abord précisé qu’aucune expropriation ne sera effectuée pour le projet. Il a également souligné l’opportunité de développement que ce projet apporterait à l’île.

Les riverains dont les habitations longent la piste s’inquiètent néanmoins de la pollution et des nuisances sonores qu’il pourrait apporter. À l’image d’Eugène Ami : “Le gros problème est la santé, avec la pollution des réacteurs qui se pose sur nos toitures. Ensuite nous récupérons l’eau, et qui va boire cette eau ?”
Jean-Christophe Bouissou a indiqué que le projet ferait prochainement l’objet d’une enquête publique afin de recueillir l’avis de la population de Rangiroa.

Rédigé par Matuah le Lundi 15 Mars 2021 à 15:39 | Lu 1200 fois