Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Washington refuse qu'internet passe sous le contrôle des Nations unies



Washington refuse qu'internet passe sous le contrôle des Nations unies
WASHINGTON, 31 mai 2012 (AFP) - Des élus et responsables gouvernementaux américains ont fait part jeudi de leur ferme opposition à ce qu'internet passe sous le contrôle des Nations unies, comme le réclament plusieurs pays.

"Lors de toutes les recontres et réunions bilatérales auxquelles nous sommes conviés, nous nous opposons avec vigueur à toute tentative d'étendre le contrôle supra-gouvernemental sur internet", a martelé Philip Verveer, un responsable du département d'Etat, chargé de la coordination des technologies de l'information, lors d'une audition au Congrès.

Agir de la sorte "briderait fatalement le dynamisme d'internet", a-t-il ajouté.

Dans une note, la Commission de l'énergie et du commerce de la Chambre des représentants, où s'est déroulée l'audition, juge quant à elle que remettre le contrôle d'internet à l'ONU "pourrait mettre en péril sa vivacité, mais aussi les bienfaits économiques et sociaux dont profite la planète".

Lors d'une réunion de l'Union internationale des télécommunications (UIT), qui doit avoir lieu en décembre, certains pays devraient se prononcer pour que cet organe de l'ONU endosse la responsabilité du contrôle de la toile.

La Russie et la Chine regrettent que les Etats-Unis aient, selon eux, la haute main sur internet et souhaitent que plus de pouvoir soit octroyé aux Nations unies pour donner davantage de poids aux pays en développement.

rl/gde/mdm

Rédigé par AFP le Jeudi 31 Mai 2012 à 06:34 | Lu 537 fois







1.Posté par Aubrac le 31/05/2012 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est normal que les USA veuillent conserver la main mise sur Internet, puisqu'à l'origine, ce système a été développé à des fins militaires (Arpanet). Actuellement, Internet est le système d'espionnage le plus productif qui s'inscrit dans le progamme ECHELON, auxquels participent les pays anglo-sasons, USA, Grande Bretagne, mais aussi Canada, Australie et Nouvelle-Zélande... Le but d'ECHELON est de surveiller et intercepter toutes les communications publiques et privées émises dans le monde.

2.Posté par Roro LEBO le 31/05/2012 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
On les connait déjà les limites auxquelles nous sommes gérés par les USA.
Internet pourrait être dangereux pour des propagandes ou des religions contre certaines libertés dites "saines".
Les USA ont collecté beaucoup de "savants" depuis 70 ans...
Mais les nouveaux "savants" dans d'autres pays arrivent à les dépasser facilement.
Le brouillage à l'époque sous différentes bases de fréquences est terminé mais un réseau aérien peut toujours être "désarmé" juste par la "propagation".
La Russie, la Chine et d'autres des pays asiatiques ont aussi leur mot à dire.
Ce thème est grand ouvert pour discuter et personne ne sera meilleur qu'un autre vu nos différences dans la vie et nos âges pour analyser. ☺


3.Posté par Chris du Fier le 31/05/2012 22:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L' ONU !!!! Le MACHIN ?... Et certains voudraient que cette bande ait un droit de regard, voire même de censure sur l' internet que nous utilisons tous les jours ?.. Pas question.. Les Ricains ont entièrement raison sur ce point.. Au fait !.. Les Européens ne sont-ils pas capables de créer un internet de chez nous ?.. Non ?.. Alors fermons la.

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies