Tahiti Infos

Voile : Rencontre avec Teiva Veronique, conseiller technique fédéral


Voile : Rencontre avec Teiva Veronique, conseiller technique fédéral
Le week end dernier, Tahiti Infos faisait la rencontre au Yacht Club de Arue de Teiva Véronique. Ancien coureur, ce jeune polynésien s’occupe aujourd’hui des entraînements de voile et de l’organisation des régates de la fédération.

Les courses de hobie cat 16 se déroulent habituellement dans la baie de Matavai. Teiva s’occupe du positionnement des bouées qui signalent le parcours et veille au bon respect du règlement.

En position sur un des bateaux organisateurs, il gère également divers drapeaux qui visent à informer les concurrents pour le départ et les pénalités. Les concurrents sont parfois loin et la communication se fait donc ainsi.

Récemment diplômé, il s’adresse à Tahiti Infos pour une interview exclusive :

« J’ai commencé la voile très jeune à Tahiti. J’ai toujours vécu ici. J’ai été plusieurs fois champion de Polynésie en optimiste, j’ai gagné des régates aux Océanias, j’ai fait des podiums aux championnats de France en optimiste. »

« J’ai fait de la planche à voile aux jeux du Pacifique, aux championnats du monde. J’ai fait ensuite du hobie cat, j’ai fait deux championnats du monde, je suis plusieurs fois champion de Polynésie et là, l’année dernière, j’ai gagné les jeux du Pacifique en Hobie Cat. »

« Depuis un mois et demi je viens de finir une formation de cadre en voile, je travaille comme conseiller technique à la fédération. Avant j’étais moniteur à l’école de voile. »

« On va se déplacer pour préparer les mini jeux début septembre. On part en mars aux ‘Nationals’ néozélandais, puis au championnats d’Océanie à Fidji en août. On a mis en place un nouveau système avec des entraînements plus soutenus, un meilleur suivi des jeunes, une prépa physique avec suivi mental et médical. »

« Les objectifs ? L’idéal serait un podium aux mini jeux contre les fidjiens et les calédoniens, ce qui ne va pas être facile. Et surtout pousser les jeunes vers le haut niveau. »

« La voile n’est pas un sport polynésien à la base. Donc ce n’est pas facile d’emmener les jeunes vers ce genre de discipline. Par contre dès qu’ils y touchent, c’est plus facile, on arrive à créer de l’envie et de l’ambition. »

« On a les émotions de la glisse, le plaisir d’être sur l’eau avec en plus le côté sportif, c’est le top. »

SB

Voile : Rencontre avec Teiva Veronique, conseiller technique fédéral

Rédigé par SB le Vendredi 8 Février 2013 à 18:22 | Lu 1092 fois