Tahiti Infos

Visite de courtoisie des consultants de la Sofred

Missionnés en Polynésie française pour réaliser un diagnostic dans le cadre de la reconversion des sites militaires, messieurs Jérôme FORNERIS et Quentin LAMOUR, consultants de la SOFRED, ont été reçus par la Présidente du CESC, madame Raymonde RAOULX.


Visite de courtoisie des consultants de la Sofred
Deux objectifs ont été assignés à cette mission d’expertise constituant la première phase d’élaboration du contrat de redynamisation de site de défense (CRSD) :
- l’étude des impacts sociaux et territoriaux de la restructuration des 7 sites sur les 6 communes concernées (Faaa, Papeete, Pirae, Arue, Taravao, Mahina) ;
- l’étude d’identification des filières créatrices d’emploi pour l’île de Tahiti.

Quelques chiffres-clés : 83 sites supprimés à partir de 2009, déménagements de 33 sites, réduction de 7 emprises militaires existantes, 900 personnels militaires et civils en moins.
Dans une seconde phase, ces experts aideront les acteurs du pays concernés par le désengagement des forces armées à identifier leurs projets macro-économiques.

Pour ce contrat de redynamisation des sites militaires, l’État disposera d’une enveloppe de 6 millions d’euros. La rétrocession des terrains militaires se fera au franc symbolique.

Une première rencontre s’était tenue au Haut-Commissariat le 16 juin dernier réunissant toutes les autorités militaires, institutionnelles et communales. La feuille de route de la SOFRED était alors portée à l’information de tous.

Madame RAOULX a évoqué, entre autres, les problèmes du port de Faratea faisant obstacle à la délocalisation de certaines activités industrielles situées notamment au port de Papeete, l’insuffisance d’atelier-relais mis à la disposition des jeunes entreprises par la CCISM, l’émergence de projets liés à l’économie numérique et aux énergies renouvelables.

Rédigé par Communiqué le Jeudi 24 Juin 2010 à 19:13 | Lu 910 fois