Tahiti Infos

Visite de François Hollande : écoles fermées ou pas lundi à Papeete ?


100 000 véhicules transitent chaque jour au centre-ville de Papeete. La visite présidentielle du lundi 22 février promet une belle pagaille pour la circulation automobile.
100 000 véhicules transitent chaque jour au centre-ville de Papeete. La visite présidentielle du lundi 22 février promet une belle pagaille pour la circulation automobile.
PAPEETE, le 17 février 2016. Pour ne pas venir encombrer la circulation dans le centre-ville alors que le cortège du président de la République causera nécessairement des difficultés, un report de la rentrée scolaire de lundi prochain est envisagé. Mais aucune décision ferme n'a été prise pour l'instant.

La visite du président de la République lundi à Tahiti et ses multiples déplacements dans Papeete au cours de la matinée de ce 22 février à partir de 6h30 au cimetière de l'Uranie, au monument aux morts, puis au marché, en mairie de Papeete et enfin à la Présidence du Pays, interroge de nombreux citoyens sur les conditions de circulation dans la capitale polynésienne. A tel point que des voix se sont élevées, ici ou là, pour demander un report de la rentrée scolaire de ce lundi 22 au mardi 23 février.
Mardi, c'est une internaute interrogeait directement le Pays sur ce sujet via la page Facebook "Allo, qui sait quoi ?" en ces termes. "Hello... Mr le Président de la République sera parmi nous lundi prochain, le jour de la rentrée... J'imagine que beaucoup de routes seront bloquées pour la sécurité... Alors Mr le Président de la PF, à mon humble avis, il serait plus sage de reporter la rentrée au mardi 23/02. Je ne suis pas instit mais une maman qui se voit mal déposer ses enfants à 5h00 du matin à l'école sinon plus tôt pour arriver à l'heure au travail. Merci d'y penser.... Vous en pensez quoi ?" Visiblement cette mère de famille n'était pas la seule à s'interroger et son post a été largement commenté.

Au gouvernement polynésien également, réuni ce mercredi matin en conseil des ministres, la question a été posée également. Une fermeture des écoles de Papeete est "à l'étude" a précisé le porte-parole Jean-Christophe Bouissou, lors du point presse hebdomadaire à la mi journée, mais aucune décision n'a encore été prise, d'autant que les modalités techniques doivent être discutées avec le vice-rectorat. Ce qui n'a pas encore été fait. La semaine dernière, le Haut-commissaire affirmait pourtant que les fermetures de rues ou interdictions de passage seraient limitées uniquement aux abords immédiats du cortège présidentiel en limitant au maximum les contraintes un peu avant et un peu après son passage. Il n'était alors pas question de bloquer les rues empruntées par le cortège présidentiel durant de longues heures.

Pourtant, des informations sur les interdictions de stationner sur la rue et même sur les parkings, aux abords des sites où le président fera une halte commencent aussi à circuler et faire grincer des dents. Car au-delà des enfants qui fréquentent l'école et doivent, pour certains, être conduits en voiture par leurs parents en ville, il y aussi de nombreuses personnes qui travaillent au cœur de Papeete chaque jour, et qui devront, lundi prochain, prendre leur mal en patience pour circuler et stationner.


Visite de François Hollande : écoles fermées ou pas lundi à Papeete ?
STATIONNEMENTS INTERDITS

Depuis cet après-midi, la DSP (direction de la sécurité publique) distribue des petits papillons sur les pare-brise des voitures informant des interdictions de stationner dans Papeete en raison de la visite présidentielle. Ainsi à partir de dimanche 21 février 14 heures et jusqu'au lundi 22 février 13 heures, le stationnement sera interdit avenue Pouvanaa a Oopa ( de Sainte Amélie au rond-point Tahiti Nui), sur la rues des Poilus tahitiens ( Pouvanaa a Oopa et Maadi Gobrait), rue Maadi Gobrait et rue du Bataillon. Pour des raisons de sécurité les véhicules en stationnement sur ces rues et avenue seront remorqués aux frais du propriétaire ou du conducteur.



Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 17 Février 2016 à 13:17 | Lu 5149 fois