Tahiti Infos

Virus : les restrictions assouplies en Indonésie


BAY ISMOYO / AFP
BAY ISMOYO / AFP
Jakarta, Indonésie | AFP | lundi 26/07/2021 -Petites échoppes, restaurants de rue et quelques centres commerciaux ont rouvert lundi en Indonésie à la faveur d'un assouplissement des restrictions contre le Covid-19, certains s'inquiétant cependant que cela ne favorise une reprise de l'épidémie.

Dimanche soir, le président indonésien Joko Widodo a annoncé que le confinement partiel imposé début juillet se poursuivrait jusqu'au 2 août pour tenter d'enrayer la propagation du variant Delta, très contagieux.

Mais ces restrictions pèsent sur les petits commerces et notamment sur les marchés traditionnels et les warungs, ces petits restaurants de rue. D'où la décision de les assouplir.

Centres commerciaux et mosquées des zones moins touchées par la pandémie ont également eu l'autorisation de rouvrir, à condition qu'elles limitent l'affluence et leurs heures d'ouverture.

Au marché Pondok Labu de Jakarta, cette levée partielle des restrictions a été accueillie avec soulagement.

"Nos ventes ont chuté de moitié", déclare Siti, un vendeur de légumes, au sujet de l'impact des mesures de restrictions. "Alors j'ai dû faire preuve d'imagination et j'ai commencé à vendre les légumes en ligne".

Les bureaux sont toujours censés être fermés mais les médias regorgent d'exemples d'employés allant malgré tout au travail.

Des dizaines de millions de personnes vivent au jour le jour en Indonésie, ce qui fait que le gouvernement ne peut imposer un confinement strict comme ceux qui ont été en vigueur dans les pays développés.

Mais le gouvernement de M. Widodo est vivement critiqué pour sa gestion de la pandémie, certains l'accusant de donner la priorité à l'économie, plutôt qu'à la santé publique.

L'Indonésie a il y a quelques jours fait état d'un nombre record de 1.566 morts en 24 heures et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) l'a exhortée à durcir les mesures en vigueur.

Mais M. Widodo a expliqué leur assouplissement en mettant en avant la baisse du nombre quotidien des nouvelles contaminations et du taux d'occupation des lits dans les hôpitaux.

Le nombre des nouveaux cas est effectivement en baisse mais celui des tests a également diminué et les taux de positivité restent élevés, ce qui laisse craindre que le virus ne continue de se propager rapidement.

Le variant Delta a été détecté dans une dizaine de régions en dehors de Jakarta, Java et Bali, les zones les plus touchées et dont les hôpitaux sont débordés.

La Papouasie, une zone appauvrie par des décennies de guerre civile et dont les infrastructures de santé sont particulièrement peu développées, s'inquiète également de la propagation du virus.

Cette région frontalière de la Papouasie-Nouvelle-Guinée songe à fermer toutes ses frontières maritimes, terrestres et aériennes.

Le rythme de la vaccination dans l'archipel indonésien est nettement inférieur à l'objectif du gouvernement, qui était d'administrer un million de doses par jour en juillet. Seule 6% de la population a reçu ses deux doses.

Ce pays a officiellement recensé 3,1 millions de cas et 83.000 morts liés au Covid-19. Mais les experts sont convaincus que ces évaluations sont bien en dessous de la réalité.

le Mardi 27 Juillet 2021 à 05:26 | Lu 148 fois