Tahiti Infos

Violences contre trois avocats : le quadragénaire jugé en septembre


Tahiti, le 2 août 2021 – Un homme de 46 ans devait être jugé en comparution immédiate lundi à Papeete. Il était poursuivi pour violences contre trois avocats chargés de le défendre, en septembre 2017 et février 2019. Le dossier est renvoyé au 6 septembre. Une expertise psychiatrique est réclamée à la fois par le tribunal et le parquet.
 
“A chaque fois que quelqu’un est désigné pour lui, il s’énerve. Il n’est jamais satisfait, et engage parfois des procédures pour faux à leur encontre ensuite”, témoignait la procureure à l’audience. Cet homme de 46 ans s’en était pris physiquement à trois avocats chargés de le défendre dans des affaires pénales. Une première fois en septembre 2017, puis deux fois à une semaine d’intervalle en février 2019. Comparaissant libre, mais placé sous contrôle judiciaire, le quadragénaire devait être jugé en comparution immédiate hier après-midi.

“C’est un peu le serpent qui se mord la queue”, déclare la procureure de la République. Le tribunal souhaite que l’homme soit soumis à une expertise psychiatrique avant son jugement, mais l’homme n’en veut pas. Il refuse également de transmettre ses coordonnées personnelles (mail et téléphone) aux juges, leur indiquant qu’ils ne peuvent le joindre que par sa boîte postale. “J’ai déjà été harcelé par le passé”, se justifie le prévenu, ajoutant que ses “contacts privés” sont réservés à ses “plaisirs personnels”.
Ce refus énerve le tribunal, qui se retire pour délibérer sur le renvoi demandé par le parquet, vis-à-vis de l’expertise psychiatrique et de la demande d’aide juridictionnelle formulée par le prévenu : “Quand ces deux éléments seront réglés, on pourra traiter du fond du dossier”.

Le tribunal renvoie le dossier au lundi 6 septembre à 13 heures 30. Dans l’attente de son jugement, le quadragénaire est maintenu sous contrôle judiciaire.

Rédigé par Valentin Guelet le Lundi 2 Août 2021 à 19:45 | Lu 2846 fois