Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Vie chère en Outre-mer: l'Autorité de la concurrence pointe la taxe locale



Isabelle de Silva, présidente de l'Autorité de la concurrence.
Isabelle de Silva, présidente de l'Autorité de la concurrence.
Paris, France | AFP | jeudi 04/07/2019 -Les écarts de prix restent "très significatifs" entre les départements d'outre-mer et la métropole, en raison notamment d'une taxe spécifique aux Outre-mer, révèle jeudi l'Autorité de la concurrence, qui appelle aussi à développer le commerce en ligne.

Saisie par le gouvernement en juin 2018 sur la question de la cherté de la vie en Outre-mer, l'Autorité de la concurrence a constaté que les prix à la consommation y étaient en moyenne de 12% plus élevés qu’en métropole et même supérieurs de 19% (Mayotte) à 38% (Martinique) pour les seuls produits alimentaires.
Isabelle de Silva, présidente de l'Autorité de la concurrence, a souligné "le rôle particulier de l'octroi de mer", "facteur assez considérable de renchérissement des produits". Cette taxe spécifique aux territoires ultramarins portant sur les produits importés, et à des taux moins élevés, sur les produits locaux, constitue la principale ressource financière des collectivités locales. Ce sont les régions (ou département ou collectivités territoriales) qui en fixent les taux.
Lors du mouvement des "gilets jaunes" à La Réunion fin 2018, beaucoup ont accusé l'octroi de mer d'être la cause de la vie chère. 
Mme de Silva a aussi fustigé la "complexité" de cette taxe. "Sur un territoire donné, il peut y avoir des taux d'octroi de mer très divers pour toute une série de produits". 
L'octroi de mer visait à favoriser la production locale, en pénalisant les produits importés. Mais "on constate aujourd'hui qu'il vient frapper des produits importés qui n'ont pas d'équivalents dans le territoire local", a-t-elle ajouté, appelant à une "réflexion plus fine sur les produits taxés", et sur "la diversité et le niveau des taux".   
"A chaque maillon de la chaîne (distributeurs, compagnies maritimes, ports, manutentionnaires, transitaires, grossistes), il n'y a pas de marges exceptionnellement hautes ou abusives", constate Mme de Silva, même si "l’accumulation des marges des acteurs de toute la chaîne peut expliquer une partie des écarts de prix". Mais "le facteur principal d'explication, c'est le fait d'amener les produits en outre-mer", c'est-à-dire "le transport, l'octroi de mer, et le rôle des grossistes-importateurs". 
Parmi sa vingtaine de recommandations, l'autorité de la Concurrence préconise aussi de développer le commerce en ligne en outre-mer, très en retard. "Nous avons été frappés par la somme de difficultés que rencontre un consommateur ultramarin lorsqu'il veut acheter en ligne", a expliqué Mme de Silva, soulignant qu'une majorité de sites de vente en ligne "ne livrent pas en Outre-mer".
Les obstacles sont notamment liés à des "barrières et contraintes d’ordre logistique (frais et délais de livraison, difficultés pour retourner les produits, service après-vente) et douanier (octroi de mer notamment)", qui vont entraîner "une complexité sur le prix final. In fine, le consommateur ne sait pas exactement ce qu'il va payer". 
La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a annoncé que l'Etat allait travailler avec les collectivités d'outre-mer "sur une évolution des paramètres de l’octroi de mer", et "faciliter l’accès des ultramarins à la vente à distance", avec "un objectif d’agir sur ce point d’ici novembre 2019". 
L'Autorité préconise également de renforcer les "boucliers qualité-prix" (BQP), ces paniers de produits de consommation courante vendus à prix réduits, mis en place sous le quinquennat Hollande. Annick Girardin a annoncé une future évolution de ce bouclier qualité prix "avec la création de trois paniers de produits (produits alimentaires, petite enfance, hygiène)". 

le Jeudi 4 Juillet 2019 à 11:52 | Lu 940 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus