Tahiti Infos

Vers des référents en entreprise pour l'insertion des sans-abri


L'équipe Nati o te torea qui propose la mise en place de référent au sein des entreprises pour suivre l'insertion professionnelle des sans-abris.
L'équipe Nati o te torea qui propose la mise en place de référent au sein des entreprises pour suivre l'insertion professionnelle des sans-abris.
Tahiti, le 15 juin 2023 - Le centre Te Torea a accueilli mercredi et jeudi, à Fare Ute, la 3e édition du hackathon solidaire. Pendant deux jours quatre groupes de travail ont planché sur des projets pour rapprocher les sans-abri du monde du travail. À l'issue de la présentation des “pitch” l'idée du groupe Nati o te Torea a été retenue par le jury. Le projet porte sur la mise en place de référents au sein d'entreprises pour permettre une meilleure insertion du travailleur sans-abri. 

Après l'Adie en mars 2022, Emauta en octobre dernier c'était au tour de l'association Te Torea de tenir son hackathon solidaire, mercredi et jeudi, organisé par Big Bloom Tahiti.  Si à l'origine le “hackathon” désignait des marathons de programmation informatique, aujourd'hui il s'apparente plus à des recherches intensives et collaboratives, une nouvelle sorte de brainstorming, pour aboutir à des solutions innovantes sur un sujet donné. 

Et entre mercredi et jeudi, quatre groupes de travail composés de personnes issues du monde de l'entreprise, de la fonction publique ou encore du tissu associatif, se sont attachés à échafauder des projets pour rapprocher les sans-abri du monde du travail. “Sur les 528 sans-abri que notre association a recensé en 2022, plus de la moitié est à la recherche d'un emploi et en capacité de travailler”, indique la présidente de l'association Te Torea, Maiana Teihotu. 

Les groupes de travail ont "pitché" leur projet ce jeudi devant un jury.
Les groupes de travail ont "pitché" leur projet ce jeudi devant un jury.
“C'est ce qui nous manquait cruellement”

Avant d'aboutir à leur projet, les groupes, aidés par des bénévoles de Big Bloom Tahiti, ont participé mercredi à des ateliers pour comprendre dans premier temps “le besoin” et formuler, ensuite, leur idée. Et ce jeudi, à Fare Ute, dans un ancien hangar de l'OPH qui sert depuis quelques mois de centre d'accueil à l'association Te Torea, les différentes équipes ont présenté leur “pitch” à un jury composé entre autres de la ministre la Fonction publique, de l’Emploi, du Travail, Vannina Crolas.  

Les propositions présentées par les différents groupes sont allées de la production d'une mini-série portée sur les sans-abri, au site internet regroupant les CV de ce public en passant par un “food-truck de frites”.  Finalement le projet qui a retenu l'attention du jury a été celui porté par l'équipe Nati o te Torea. Leur idée : mettre en place des référents au sein des entreprises pour suivre l'insertion professionnelle du sans-abri. “Ces référents seront mis en place au sein de leurs entreprises sur la base du mécénat de compétences”, explique Christopher Gibson, membre de l'équipe Nati o te Torea. “On a des exemples aujourd'hui dans certaines entreprises où l'insertion d'un sans-abri s'est très bien passée grâce au travail d'un tuteur. Et puis pour d'autres on a eu des situations où cela s'est mal passée parce que la personne n'était pas suivie et était même stigmatisée.”  Christopher Gibson affirme par ailleurs que ce projet peut se mettre en place assez rapidement. “On peut commencer avec dix entreprises. Ça serait déjà bien. Ce n'est pas n'importe quelle entreprise qui peut être prête du jour au lendemain à accueillir des gens de la rue : il peut y avoir des problèmes de compétences, peut-être de confiance (...). Mais la finalité pour nous c'est d'avoir quelque chose de pérenne et qui fonctionne.” 

“C'est ce qui nous manquait cruellement”, ajoute de son côté la présidente de l'association Te Torea, Maiana Teihotu. “Notre soutien et notre accompagnement aux sans-abri s'arrêtent aux portes de l'entreprise. Ça fait longtemps que l'on a également cette idée d'avoir un référent en interne dans les entreprises.” On attend désormais la mise en application.  

Rédigé par Désiré Teivao le Jeudi 15 Juin 2023 à 18:27 | Lu 1717 fois