Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Vendeuse violentée au centre Tamanu de Punaauia : l’agresseur refait appel



La commerçante agressée en mars dernier dans sa boutique du centre commerciale devra attendre le mois de novembre avant de voir son bourreau définitivement condamné. Sauf nouveau désistement.
La commerçante agressée en mars dernier dans sa boutique du centre commerciale devra attendre le mois de novembre avant de voir son bourreau définitivement condamné. Sauf nouveau désistement.
PAPEETE, le 6 août 2015 - L’affaire avait défrayé la chronique en mars dernier. Un jeune homme de 21 ans, Noharii C.S., avait été interpellé par les gendarmes après avoir tenté d’étouffer avec un chiffon imbibé d’essence, et dans le but avoué de l’agresser sexuellement, une vendeuse de prêt-à-porter dans son local du centre commercial Tamanu, à Punaauia.

Condamné en avril dernier à 4 ans de prison ferme avec maintien en détention, il avait choisi de faire appel de ce jugement… avant de se désister a-t-on appris de sources proches du dossier. Jusqu’à ce nouveau rebondissement en fin de semaine dernière, qui a vu le jeune homme changer à nouveau d’avis au grand dam de la victime qui devra donc encore attendre de longs mois avant de tourner la page de cette pénible expérience.
Noharii C.S. sera finalement rejugé le 5 novembre prochain. Mais cette fois devant la cour d’appel de Papeete. S’il ne conteste pas les faits, le jeune homme tentera avec l’aide de son avocat d’obtenir un allègement de sa peine. Un objectif ambitieux tellement les faits sont détestables.

Il fixe sa victime depuis son vélo et passe à l’attaque

Le samedi 7 mars dernier, Noharii, inconnu de la justice jusque-là, s’était mis en tête allez savoir pourquoi d’avoir une relation sexuelle avec une femme. Sans emploi, cette apprenti boulanger avait jeté son dévolu sur une vendeuse de prêt-à-porter qu’il avait épiée de longues minutes dans sa boutique, assis sur son vélo à l’entrée du magasin.

Déterminé, il avait attendu que le magasin se vide pour pénétrer dans les lieux. Il avait ensuite piégé la malheureuse au fond de la boutique, lui enfonçant un chiffon imbibé d’essence dans la bouche avant de tenter de la déshabiller. Un corps à corps violent s’en était suivi, comme en témoignent les 15 jours d’incapacité de travail (ITT) délivrés à l’époque à la victime. Coups de poings, tentative de strangulation, mobilier qui vole, le vacarme provoqué par la bagarre avait heureusement fini par arriver aux oreilles des commerçants voisins, provoquant la fuite de Noharii.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 6 Août 2015 à 10:33 | Lu 2726 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par SIRE le 06/08/2015 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Son avocat devrait plutôt demander qu"il soit décoré de l'ordre de Tahiti Nui, ce serait plus flateur qu'un allègement de condamnation.

D'ailleurs tous les bac -2 devrait demander à etre reconnus d'utilité publique, tout comme les syndicalistes et politiciens condamnés.

2.Posté par PABLO le 06/08/2015 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est grave ce mec la, bientot a la sortie du proces ce sera lui la victime, et la pauvre petite vendeuse la coupable !!! MDR
Il se fera passer pour une victime en arguant qu'il avait envie de baiser !!! De mieux en mieux.

3.Posté par Oh le 06/08/2015 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espère qu'il n'aura pas droit au programme de réinsertion de la PJJ. Vous imaginer ce genre de coco à qui en apprendrait le Jiu-Jitsu brésilien, du taekwondo .... je plein ces prochaines victimes.

4.Posté par Moidelarun le 06/08/2015 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Y'a un big problème à Tahiti, beaucoup de gars sont sexuellement frustrés ! de vrais pervers berrk ( à force de regarder des films de Q, ajoutez à cela un Qi de poisson et aucun savoir vivre) faudrait peut-être penser à ouvrir des maisons closes ....

5.Posté par JeVotedoncJeJuge le 07/08/2015 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faudrait surtout penser à faire un vrai programme d'éducation sexuelle auprès des jeunes.

6.Posté par Roro LEBO le 07/08/2015 13:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Pour les maisons closes "payantes ou gratuites"? ☺
La justice est bizarre des fois!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance