Tahiti Infos

Veillée d'rames à la Hawaiki Nui Va'a


Dans la catégorie reine des seniors hommes, 55 équipes prendront le départ, ce mercredi, de la 29e édition de la Hawaiki Nui Va'a.
Dans la catégorie reine des seniors hommes, 55 équipes prendront le départ, ce mercredi, de la 29e édition de la Hawaiki Nui Va'a.
Huahine, le 25 octobre 2022 - Trois ans après sa dernière édition, la Hawaiki Nui Va'a fait son retour ce mercredi, pour sa traditionnelle première étape entre Huahine et Raiatea (44.5 km) qui devrait se disputer dans des conditions dantesques. Le double tenant du titre, Shell Va'a, est évidemment annoncé comme le grandissime favori à sa propre succession, mais attention tout de même aux outsiders, comme le Team OPT, Air Tahiti Va'a, Pirae Va'a, Hinaraurea ou encore Manihi Va'a. 

L'adjectif “excité” a souvent été employé par les rameurs, ce mardi, 24 heures avant le départ de la première étape de la Hawaiki Nui Va'a. Car trois ans après sa dernière édition, LA plus grande course du calendrier revient, enfin, pour une 29e édition. “Tout le monde attend cet événement. Et ça se voit depuis que l'on est arrivé à Huahine, tout le monde est excité, tout le monde est prêt et on a hâte d'être sur l'eau”, indiquait le coach et barreur de Shell Va'a, David Tepava, dans le parc à va'a de Fare, ce mardi. 

Leur longue attente prend fin, ce mercredi, à 7h30 lorsque le départ de la traditionnelle première étape entre Huahine et Raiatea, qui s'annonce dantesque (lire encadré) sera donné. Et au vu de la saison de va'a, il est difficile d'imaginer un autre vainqueur que Shell Va'a, vendredi, sur la plage de Matira à Bora Bora. Mais évidemment, tout devra encore se jouer sur l'eau et les outsiders auront leur mot à dire. 

“On ne sous-estime personne”

Comme en 2018 et 2019, les jaunes de Fare Ute se présentent à la Hawaiki Nui Va'a avec un sans-faute sur les autres grandes courses du calendrier. Marathon Polynésie La 1ère, la Tahiti Nui Va'a, le Fa'a'ati Moorea, la Vodafone Channel Race, depuis près de quatre ans, David Tepava et ses protégés laissent leur rivaux se battre pour les places d'honneur. Néanmoins, le barreur aux sept victoires à la HVN reste très prudent sur les trois étapes à venir entre Huahine et Bora Bora. “Tout le monde s'est bien préparé pour cette course. Tous les équipages sont prêts pour la course. On ne sous-estime personne. Sur les autres courses de la saison, certains rameurs peuvent manquer de motivation, mais à la Hawaiki Nui, tout le monde est gonflé à bloc.”

Car en effet, derrière Shell Va'a, ça va pousser fort. À commencer par le Team OPT, véritable Poulidor de l'ogre jaune. Lors de la dernière édition en 2019, les Postier s'étaient classés deuxièmes au général de la course. Et cette saison, ils ont été également les plus proches de détrôner l'équipage au coquillage. En tout cas, Temoana Taputu et ses coéquipiers ont une bonne dynamique ces dernières semaines. Le Super 'Aito a été remporté en juillet dernier par Manarii Flores, et la première édition de la Hawaiki Nui Solo en septembre a été décrochée par Tutearii Hoatua. Temoana Taputu se classant, lui, deuxième au général. Sur le plan individuel, les rameurs du Team OPT ont donc brillé, ces derniers espèrent désormais traduire tous ces succès avec une victoire à la Hawaiki Nui. 

OPT, Air Tahiti, Pirae Va'a, Manihi Va'a, Hinaraurea... qui pour titiller le plus Shell

Derrière le Team OPT, quatre autres équipages semblent se démarquer au vu des résultats de cette saison. À commencer par le Team Air Tahiti Va'a, emmené par son “Sergent”, Kyle Taraufau, et son talentueux peperu, Hotuiterai Poroi. Air Tahiti pourra également compter sur le renfort cette année du double vainqueur du Te 'Aito juniors, Taputuura Delpuech. “On est venu avec 12 soldats. Il y aura du changement sur les étapes et on fera de notre mieux évidemment. Et le plus important, c'est de prendre du plaisir aussi”, a expliqué Taraufau. 

Manutea Millon et Manihi Va'a seront également à surveiller de près. Même si comme c'est souvent le cas avec l'équipage fondé par Teraitua Hugon, la préparation n'a pas été simple. “On s'est préparé du mieux qu'on a pu. On a des rameurs qui sont éparpillés dans les îles. Avant d'arriver à Huahine, on a pu tourner ensemble ces trois dernières semaines pour régler les derniers petits détails (…) On est huit pour faire les trois étapes cette année. On a pu trouver les bonnes associations, les bonnes combinaisons pour que ça tourne bien”, affirme Millon. 

Miser une petite pièce sur les équipes de Pirae Va'a et Hinaraurea pourrait également être une bonne idée. Ces deux équipages comptent dans leurs rangs des rameurs de la “Dream Team d'EDT Va'a” victorieuse de quatre Hawaiki Nui de suite entre 2014 et 2017. Steeve Teihotaata et Charles Taie disputent leur deuxième saison chez les orange. Et du côté de Hinauraurea, Lono Teururai et Manatea Bopp-Dupont seront les leaders de l'équipage de Raiatea. “L'objectif principal, ça sera de finir au moins dans les cinq premiers au général et viser évidemment le podium comme on l'a souvent fait cette année sur les courses. Et si Dieu le veut, si on peut faire mieux, on saisira notre chance”, a déclaré Teihotaata. Quant à Teururai et Hinaraurea, on ne se met pas plus de pression que ça. “Oui, on a des gars expérimentés sur notre va'a et d'autres rameurs qui vont découvrir la course (…) On a une bonne équipe, on est une bande de copains et l'ambiance est forcément au top. C'est l'une de nos forces, notre cohésion, et on ne se met pas vraiment de pression par rapport à la course.” 

Premiers éléments de réponse, ce mercredi, aux alentours de midi. 

Gros temps annoncé pour la première étape entre Huahine et Raiatea

“Si on a les mêmes conditions que ce que l'on a eues ce mardi lors de notre sortie, on est sur des conditions extrêmes, je dirais”, a indiqué David Tepava après une petite séance d'entrainement, 24 heures avant le départ de la première étape entre Huahine et Raiatea, longue de 44.5 km. Et les conditions météo annoncées pour cette première levée de la Hawaiki Nui Va'a sont dantesques. Un vent de nord, nord-ouest avec des rafales à 70 km/h, est prévu, couplé avec une houle longue de sud-ouest de 1,50 mètre s'amplifiant jusqu'à 2,50 mètres. D'ailleurs, mardi soir, les îles Sous-le-vent étaient placées en vigilance jaune par Météo France.  

“Que l'on ait de la remontée, du surf ou du calme, on affrontera tous les conditions qui nous seront proposées le jour de la course. On prend les conditions comme elles viennent et on se donnera à fond sur toutes les étapes”, a indiqué Manutea Millon au sujet de ces grosses conditions. 
Veillée d'rames à la Hawaiki Nui Va'a

Rédigé par Désiré Teivao le Mardi 25 Octobre 2022 à 20:41 | Lu 1142 fois