Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Vaimalama s'envole vers la couronne de Miss France



Vaimalama Chaves a glissé un 'ukulele dans sa valise pour pouvoir se ressourcer si besoin pendant ces dernières semaines de préparation.
Vaimalama Chaves a glissé un 'ukulele dans sa valise pour pouvoir se ressourcer si besoin pendant ces dernières semaines de préparation.
PAPEETE, le 5 novembre 2018. Le compte à rebours pour la grande soirée d'élection de Miss France a commencé. Vaimalama Chaves part ce lundi pour les Etats-Unis. Elle se rendra ensuite en métropole pour commencer le mois de préparation avec les autres candidates au concours de beauté. Le 15 décembre, Miss France 2019 sera élue. Entre de nombreux rendez-vous, de shooting photos et de séance de préparation, Miss Tahiti 2018 nous a accordé un entretien.

Quel bilan faites-vous des mois qui se sont écoulés depuis votre élection à Miss Tahiti ?
S'il y a un film qui peut résumer la situation c'est Fast and Furious. Ça passe très vite et le rythme est intense. C'est une expérience incroyable. Je suis très heureuse d'avoir pris la décision de tenter cette aventure et de la vivre pleinement. Je savais que cela ne serait pas forcément facile. Mais je ne m'attendais pas à ce que la pression soit aussi forte.

Comment faites-vous pour gérer cette pression?
Il y a plusieurs moyens pour évacuer cette pression. On peut aller faire du sport, parler, chanter… Il faut se délester de chaque poids qui nous empêche d'avancer.

Avez-vous peur de décevoir?
Oui énormément. Il y a tout un pays derrière moi. Mais je sais que toutes les Miss Tahiti qui m'ont précédée ont vécu cette pression.

Quels conseils vous ont donné les anciennes Miss Tahiti ?
Elles m'ont conseillé d'être toujours volontaire lorsqu'il y a des activités à Miss France, d'être ponctuelle, toujours diplomate et délicate.

Y a-t-il une ancienne Miss Tahiti qui vous sert de modèle ?
Elles sont toutes exceptionnelles. Si je devais en retenir une qui m'a beaucoup inspirée, je dirais Mareva Georges. J'ai eu l'occasion de la rencontrer. Elle m'a toujours impressionnée par sa grâce et son élégance.

Vous partez ce lundi. Quel va être votre programme pendant un mois et demi avant le grand rendez-vous de l'élection de Miss France ?
Je m'arrête aux Etats-Unis pendant une semaine pour aller voir l'Alliance française de Fresno en Californie. Chaque année, Miss Tahiti s'arrête là-bas. Ensuite, je pars en France. J'aurai quatre jours pour me remettre du décalage horaire avant de commencer la préparation à Miss France.

Il y aura ensuite le voyage de préparation à l'île Maurice. Est-ce un moment redouté ?
Non, chaque jour est à vivre pleinement. On va prendre les étapes une par une. Quand j'aurai commencé la préparation Miss France avec le comité, il n'y aura plus de contact avec l'extérieur. Je couperai aussi mon téléphone pour ne pas perdre de temps.

Avez-vous déjà des contacts avec les autres candidates?
Oui, on échange déjà. On rigole ensemble. On a un groupe sur Facebook pour créer un premier lien. Quand on se rencontrera en France, on pourra approfondir ces premiers liens.

Avez-vous identifié quelles jeunes femmes seront les candidates les plus redoutables ?
Elles ont toute un potentiel pour être Miss France. Sinon elles n'auraient pas été élues. Mais je ne les ai pas encore rencontrées donc je n'ai pas pu sonder leurs personnalités.

Avec un peu de recul, quel est votre point fort selon vous pour décrocher le titre de Miss France ?
Mon âge. Je ferai partie des candidates les plus âgées. Certaines candidates ont 18 ans. Moi, je vais avoir 24 ans. J'ai une expérience un peu plus grande. J'ai eu le temps de faire des études supérieures et d'avoir une expérience professionnelle qui m'ont appris à lier des contacts humains et à être plus posée.

Quel est votre point faible?
La gourmandise. On va être entourées de buffets matin, midi et soir. Je sais que je serai capable de résister. Mais je sais qu'à un moment, puisque mon anniversaire sera au cours de la préparation, je vais me faire plaisir. Ce qui me fait peur c'est que toutes les restrictions que je m'impose aujourd'hui pourraient être totalement brisées par une occasion.
Mon physique c'est mon point faible. J'ai un objectif de silhouette et je n'y suis pas encore.

Vos proches viendront-ils vous voir le soir de l'élection en métropole ?
Des membres de ma famille viendront. C'est important d'entendre des gens crier quand tu passes. Tu sens toute cette énergie, qui te pousse, te motive et te fait sourire. A l'élection de Miss Tahiti, c'était impressionnant.


Rédigé par Mélanie Thomas le Lundi 5 Novembre 2018 à 01:00 | Lu 3196 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:09 Le manque d'eau se fait ressentir à Faa'a

Vendredi 16 Novembre 2018 - 15:58 Papeete : des travaux d'élagage prévus ce samedi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués