Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Utilisation du portable depuis l'étranger: l'Europe fait baisser les tarifs



Utilisation du portable depuis l'étranger: l'Europe fait baisser les tarifs
BRUXELLES, 28 mars 2012 (AFP) - A partir du 1er juillet, les Européens bénéficieront de tarifs moins élevés lorsqu'ils utiliseront leur téléphone portable depuis l'étranger, en attendant de pouvoir acheter bientôt des forfaits spécifiques quand ils voyageront hors de leurs frontières.

A l'issue de négociations entre le Parlement européen, la Commission et les Etats de l'UE, un accord a été trouvé pour limiter les factures en matière de roaming, c'est-à-dire le surcoût appliqué par les opérateurs pour l'utilisation d'un téléphone mobile à l'étranger.

Ce surcoût peut représenter une lourde facture notamment pour les smartphones, qui se connectent presque en permanence à internet.

Dès le 1er juillet 2012, les plafonds des tarifs appliqués par les opérateurs aux Européens utilisant leurs téléphones mobiles partout dans le monde vont diminuer. Cette diminution sera progressive et se poursuivra en 2013, puis en 2014.

Ainsi, pour un appel passé depuis son téléphone mobile lorsqu'on se trouve à l'étranger, le prix maximum sera de 29 centimes d'euro par minute (hors taxes) à partir du 1er juillet, contre 35 centimes aujourd'hui. Il passera à 24 centimes le 1er juillet 2013 puis à 19 centimes le 1er juillet 2014.

Pour un appel reçu, le prix maximum passera de 11 centimes par minute aujourd'hui à 9 centimes au 1er juillet. Il sera ramené au final à 6 centimes en 2014. Les SMS passeront progressivement de 11 à 6 centimes.

Enfin, pour le transfert de données, le tarif, actuellement non plafonné, sera limité à 70 centimes par mégaoctet le 1er juillet, pour tomber à 20 centimes en 2014.

Ces nouveaux plafonds tarifaires résultent d'un compromis entre les Etats européens et le Parlement, "qui voulait des prix plus bas", a expliqué à l'AFP une source proche des négociations. Les parties devaient absolument s'entendre car la réglementation antérieure sur les plafonds tarifaire expire le 30 juin.

Le compromis annoncé mercredi donne le temps au Parlement européen d'approuver formellement cet accord en mai, avant que les Etats ne le fassent en juin.

Les tarifs ont également été définis pour les prix de gros que les opérateurs s'appliquent les uns aux autres. Ce plafonnement permettra "d'assurer un niveau de concurrence qui permettra à de nouveaux acteurs d'entrer sur le marché", s'est réjouie l'eurodéputée PPE (droite) Angelika Niebler, rapporteur du projet.

En outre, dès le 1er juillet, les consommateurs voyageant en dehors de l'Union européenne avec leurs smartphones recevront, comme c'est le cas actuellement en Europe, des informations sur les prix du roaming, afin d'éviter de découvrir trop tard qu'ils ont à payer des factures astronomiques.

Par ailleurs, à partir du 1er juillet 2014, les consommateurs pourront acheter séparément des forfaits spécifiques pour leurs communications à l'étranger, éventuellement auprès d'un autre opérateur que le leur, mais tout en conservant leur numéro de téléphone.

A partir de 2014 également, ils auront aussi la possibilité d'acheter temporairement des forfaits locaux à l'étranger pour l'internet mobile, par exemple pendant leurs vacances hors de leurs frontières.

Le groupe socialiste au Parlement européen s'est réjoui de l'accord qui met fin, selon son négociateur Robert Goebbels à des tarifs s'apparentant à du "hold-up".

L'ensemble de ces mesures a également été salué par la commissaire européenne chargée des Nouvelles technologies, Neelie Kroes, pour qui "les consommateurs en ont assez d'être assommés par les prix élevés du roaming".

Ce nouvel accord "nous donne une solution structurelle à long terme, avec des prix plus bas, plus de choix et une nouvelle approche intelligente pour l'utilisation d'internet", souligne-t-elle dans un communiqué, insistant sur le fait que pour les vacanciers, "les bénéfices seront ressentis dès les vacances d'été".

cel/may/dro

Rédigé par Par Céline LOUBETTE le Mercredi 4 Avril 2012 à 06:15 | Lu 371 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies