Tahiti Infos

Use it again : un bolide à Tahiti


Tahiti, le 4 avril 2022 - Accueil chaleureux et marquisien de rigueur, mardi, sur le quai des yachts de la marina Taina pour l'arrivée de l'un des cinq trimarans les plus rapides du monde, le Use it again, barré par Romain Pilliard. Après avoir subi une avarie dans les eaux tourmentées du Cap Horn, le bateau a donc rejoint Tahiti et doit poursuivre son tour du monde d'est en ouest destiné à promouvoir l'économie circulaire et la préservation des océans et du climat.
 
Un bolide des mers est amarré à la marina Taina depuis mardi. Le trimaran Use it again fait partie de la catégorie “Ultime” sur la Route du Rhum, aux côtés des cinq trimarans les plus rapides au monde, ceux de Thomas Coville (Sodebo), Francis Joyon (Idec), François Gabart (Macif), Armel Le Cléach (Banque Populaire), et Sébastien Josse (Banque Edmond de Rotschild). Ce trimaran, construit en 2003, est l'ancien bateau de la célèbre navigatrice Ellen MacArthur. Récupéré à l’état d’épave, il a été entièrement rénové selon les principes de l'économie circulaire (Reuse, reduce, recycle). Il a couru la célèbre Route du Rhum en 2018 et participera à l'édition 2022. 

L'équipage du bateau a entamé le 4 janvier dernier depuis Lorient une tentative de record du Tour du Monde à l'envers et sans escale. Comme l'explique le skipper Romain Pilliard, il s'agit d'un “projet très particulier au niveau sportif, car le record du tour du monde à l'envers est de 122 jours contre 40 jours pour un tour du monde dit "à l'endroit". Je pense que j'ai le bon bateau pour faire cela. Il est très robuste, a été très bien construit et n'a jamais connu de grosses avaries.”

Le rêve de record fracassé au Cap Horn

Bien que fiable, le bateau a malencontreusement subi une avarie après le passage du Cap Horn, et il est resté bloqué en réparation un mois à Ushuaia en Patagonie argentine, oubliant en même temps ses rêves de record. Malgré cette fortune de mer, l'idée est restée de poursuivre l’aventure à tout prix. Le trimaran est reparti d'Ushuaia le 16 mars pour boucler son tour du monde à l'envers, mais en trois escales cette fois-ci, puisque le projet de record était tombé à l'eau. Après Ushuaia, le bolide relâche à Papeete, puis au Cap en Afrique du Sud avant de rejoindre Lorient.
 
L'objectif de ce Tour du Monde est de promouvoir l'économie circulaire et la préservation de l’océan et du climat. “L'idée de ce projet est née avec l'histoire de ce bateau qui appartenait à Ellen MacArthur. Il a été laissé à l'abandon et n'était pas entretenu. Nous voulions montrer que quand un bateau est bien construit, il est là pour durer. Il ne faut pas le laisser moisir à quai”, raconte le skipper. Romain Pilliard et son équipe iront à la rencontre des associations locales qui agissent pour l'environnement à Tahiti et Moorea la semaine prochaine. Use it again restera trois semaines au fenua. Le navire devrait être de retour à Lorient dans le courant du mois de juillet prochain.
Grégory Boissy

Rédigé par Grégory Boissy le Mercredi 6 Avril 2022 à 17:04 | Lu 2233 fois