Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Urgences de Taaone : menace de grève vite étouffée



Urgences de Taaone : menace de grève vite étouffée
A peine avaient-ils transmis leur préavis de grève à la direction de l’hôpital que les médecins urgentistes du centre hospitalier de Taaone ont eu gain de cause, jeudi 22 mars. Le document, transmis mercredi matin, menaçait une entrée en grève, donc une cessation totale d’activité du service des urgences, mercredi 28 mars. L’après-midi même, les praticiens avaient obtenu l’accord du ministère sur leurs principaux points de revendication : embauche de 4 médecins supplémentaires au service des urgences ; régularisation des emplois CDD ; non fermeture du centre de formation professionnel CESU.

Dans un contexte où le service des urgences connaît une surchauffe d’activité, depuis début mars, suite au déconventionnement de près de 90% des médecins libéraux, le ministère de la Santé pouvait en effet difficilement se permettre de tergiverser, dans ce dossier. Les dysfonctionnements du secteur de la Santé sont déjà importants. On envisage un rétablissement partiel du tiers payant pour la semaine prochaine. Mais pour l’instant, le service des urgences de l’hôpital est le dernier rempart. Il doit tenir bon.

« La situation actuelle du secteur de la santé est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », explique Serge Cabaret, médecin urgentiste, interrogé par Tahiti infos. « Le service des urgences tourne en sous effectif permanent. Les urgences, c’est six médecins 24h sur 24 et 7 jours sur 7. En métropole, la recommandation d’encadrement médical est de 5.5 médecins par poste d’astreinte. Par rapport à ce barème l’effectif des urgences devrait être de 33 médecins ; actuellement, nous sommes 20… », précise l’urgentiste.
Il leur a été promis la création de trois postes de médecin en 2012 et un poste en 2013. Quant aux contrats CDD qui concernent 1/3 des employés de l’hôpital, les concours de recrutement seront ouverts en mai. Annoncé fermé mercredi, le CESU avait un nouvel avenir dès jeudi. Reste à voir comment ces promesses se traduiront par des faits.

En attendant, le service des urgence/SAMU Taaone a enregistré 40.000 passages en 2011. Une augmentation de 10% de son activité a été envisagée pour 2012.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Vendredi 23 Mars 2012 à 17:03 | Lu 1806 fois

Tags : HOPITAL






1.Posté par kiki le chat le 24/03/2012 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

au moins un truc de positif, les medicins liberaux auront reussit avec leur refus de signe la convention a faire embaucher des medecins, reguler les cdd et autres!!!!!!

2.Posté par haumana le 04/04/2012 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

juste un petit halte pour les urgentiste, ya aussi qui ne foute rien de bon, je ne sais pas mais j'étais là quand un des medecins avait piquer une crise de nerf à propos de ses collègues et où il disait qu'ils ne foutent rien de bon mais ils gagnent un million quatre par mois. Ils disait même à un papi d'allé vers voir Oscar T. pour ce qui ce passe aux urgences. Alors je pense que ce demande certains médecins c'est pour ce remplir encore plus les poches. ALLEZ, VIVE LE PEN pour les élections présidentielles

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 31 Mars 2020 - 09:56 Un seul nouveau cas de coronavirus mardi

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus