Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Une semaine du microcrédit pour encourager les porteurs de projets



Laurent Vicart ses mannequins d'un jour.
Laurent Vicart ses mannequins d'un jour.
PAPEETE, le 30 janvier 2017 - Depuis aujourd'hui et jusqu'au 3 février prochain, bénévoles et salariés de l'ADIE se mobilisent pour faire découvrir l'association et ses actions. Objectif : donner naissance à des porteurs de projets.

Il y a les créateurs de vêtements, les acteurs du secteur primaire ou encore, des fabricants de jus de fruits. En ce lundi matin, la place Pouvana'a, face à l'assemblée de la Polynésie française, a revêtu les couleurs bleu et blanche de l'Adie. Un soleil radieux accompagne la cérémonie d'ouverture de la semaine du microcrédit. Sur la scène formée autour de la stèle, se succèdent un à un les différents porteurs de projets que l'Adie a accompagné ou aide encore. Parmi eux : Vetea Tchen. Entrepreneur, il s'est lancé récemment dans la fabrication de jus de fruits frais. "Ce sont des légumes ou des fruits locaux et importés. Dans les jus, il n'y a que ça, pas d'additifs, pas d'eau ou de glaçon, rien que des fruits", déclare l'entrepreneur en expliquant son activité.

Comme lui, plusieurs "anciens" bénéficiaires de l'Adie sont venus soutenir à leur tour l'association. Ils diffusent explications et conseils à ceux venus chercher des réponses à leur questionnement. C'est le cas de Laurent Vicart. L'auto-entrepreneur a lancé sa marque de vêtements il y a bientôt deux ans. Venu présenter les créations, il joue aussi le jeu des questions/réponses. "L'Adie m'a aidé dans le financement de ma boutique. J'avais tout autofinancé mais il me manquait quelques installations pour ma boutique. Les banques m'ont refusé les prêts, car je venais de commencer, et donc, un ami m'a parlé de l'Adie. Ils m'ont prêté 500 000 francs et je leur en rembourse un peu tous les mois", explique le créateur de Fete vous plaisir.

"A FORCE DE TRAVAIL ET DE COURAGE, IL RÉUSSIT À NOURRIR SA FAMILLE"

Les lauréats de Créadie 2016.
Les lauréats de Créadie 2016.
A l'occasion de la semaine du microcrédit, l'Adie remet des prix aux porteurs de projets, lauréats du concours Créadie 2016. Lors de l'inauguration des festivités, deux personnes ont été récompensées : Sophia Toofa, agricultrice biologique de Moorea qui s'est illustrée dans la catégorie développement durable (lire ici et Tuarae Tetoe, pêcheur lagonaire du côté de Vairoa, qui areçu le prix de l'accomplissement personnel.

"Ce prix récompense le parcours de la personne, sa capacité à avoir franchi des obstacles : là, cette personne s'est fait attaquer et il a perdu un bras… Pourtant, il a continué son activité, il a continué à pêcher. Il a surmonté son handicap et la situation de détresse économique dans laquelle il se trouvait. A force de travail et de courage, il réussit à nourrir sa famille", explique Yoann Capmas, délégué territorial pour l'Adie.

Le pêcheur a contracté un prêt auprès de l'Adie en novembre dernier. Il a ainsi pu financer le matériel dont il avait besoin depuis longtemps. "En fait, il m'a été volé. Je n'avais pas vraiment les moyens d'en racheter d'autres et puis, entre temps, mes deux jumelles sont venues au monde, alors il a fallu que je trouve des solutions", détaille Tuarae Tetoe, 39 ans, pêcheur depuis l'âge de 13 ans.

Soutien financier mais aussi moral, l'Adie lui a permis de relancer son activité et de continuer à subvenir aux besoins de sa famille. Lauréat du concours Créadie, il vient de recevoir une prime de 120 000 francs. "Je vais l'investir dans mon entreprise et acheter un plus de matériel. Ce prix, c'est un soulagement pour toute la famille…", sourit-il. Les deux autres prix dans la catégorie jeune et développement économique seront remis dans la semaine à Borabora et Uturoa.

Après Papeete ce lundi, les équipes de l'Adie se déplaceront dans les autres îles. L'Adie espère encourager les porteurs de projets jusqu'alors insoupçonnés.

"Certains ont honte de venir nous voir"

Yoann Capmas (à gauche), délégué territorial pour l'Adie, explique l'objectif de cette semaine.

Quels sont vos attentes de cette semaine?

Le but de cette semaine est de nous faire connaître encore un peu plus. Aujourd'hui, il y a tout un tas de personnes qui auraient besoin de nos services mais qui ne savent que l'Adie existe, ou qui commencent à le savoir mais qui ont honte de venir nous voir. C'est justement en allant vers eux que nous allons casser les barrières de la honte, de la mobilité ou parfois même du regard familial. Nous souhaitons débloquer un peu cette situation et ainsi, inciter les gens à créer leur propre emploi.

Quels sont les secteurs d'activité que l'Adie souhaite mettre le plus en avant?

Nous souhaitons continuer à être très présents sur les secteurs traditionnels : pêche ou agriculture. Aujourd'hui, on importe énormément de choses sur le fenua. Il y a quand même une capacité à faire beaucoup plus. Certaines personnes ont le savoir-faire mais n'ont pas les moyens, c'est dommage!

Tout au long de la semaine, vous allez remettre les prix aux lauréats du concours Créadie 2016. Pouvez-vous nous expliquer quel est l'objectif de ce concours?


Le principe de ce concours est de faire appel à des partenaires privés qui financent une prime de 120 000 francs pour faire valider des savoir-faire. Cela apporte aussi une certaine reconnaissance pour les porteurs de projets. Les personnes sont fières de ce qu'elles font et de la réalisation du travail accompli. Nous avons quatre catégories : jeunes, développement économique, développement durable et accomplissement personnel.

L'Adie, qu'est-ce que c'est?

- Une association déclarée d'utilité publique. Elle est en Polynésie française depuis 2009.
- Des antennes disséminées sur le territoire : Papeete et Taravao pour Tahiti, Uturoa pour les Raromatai ainsi qu'une tournée hebdomadaire dans les autres îles ; une antenne à Rangiroa et une à Hao pour les Tuamotu, une aux Australes et une devrait ouvrir prochainement aux Marquises.
- En 2016, l'Adie a financé 1060 projets.

Le programme

Une semaine du microcrédit pour encourager les porteurs de projets

Rédigé par Amelie David le Lundi 30 Janvier 2017 à 15:34 | Lu 3043 fois






1.Posté par Clark Moehauarii le 31/01/2017 12:40 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aimerait prendre contact avec vous merci de hiva OA


Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 17:29 Un premier bilan mitigé pour le Téléthon

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance