Tahiti Infos

Une machine pour traiter le mercure présent dans les néons


Cette machine broie les néons et ampoules à basse consommation. Le mercure est récupéré grâce à un filtre
Cette machine broie les néons et ampoules à basse consommation. Le mercure est récupéré grâce à un filtre
PAPEETE, le 24/11/2015 - La société Technival a présenté cet après-midi sa nouvelle acquisition, une machine qui traite tous les néons et les ampoules à basses consommation usés. Des déchets qui contiennent du mercure, un gaz nocif pour le système nerveux et l'environnement.

Dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets, la société Technival innove et présente sa toute nouvelle acquisition. Une machine qui traite le mercure présent dans les néons et les ampoules à basse consommation. "Cette machine permet de tout traiter, en évitant des rejets de mercure dans l'atmosphère", souligne Victor Bousquet, chef de projet à Technival.

Ce nouveau concept américain est monté sur un fût, il est équipé d'un broyeur pour le verre et d'un système de ventilation qui récupère le gaz et le traite. Une aubaine, pour cette société : "Tout ce qu'on va exporter, en termes de déchets suite au traitement, ce sont des cartouches qui auront filtré le mercure", assure Victor Bousquet.

Tous les ans, cette société expédie 10 m3 de déchets par an et grâce à cette nouvelle machine, elle gagnera 90 % sur le volume. "Ce sont des fûts de 200 litres que nous utilisons, avec ce nouveau système, nous expédierons 1 fût par an, ce qui représente 2 000 néons broyés", explique Victor.

Pour l'acquisition de cette nouvelle machine, il y a trois mois, la société a déboursé un peu plus d'un million Fcfp. Pour l'heure, ce dispositif est consacré uniquement aux entrepreneurs, au grand dam des particuliers.

L'essentiel pour cette société, est de "sensibiliser la population à tous ces déchets dangereux qu'on utilise au quotidien", conclut Victor.

Une machine américaine montée sur un fût de 200 litres
Une machine américaine montée sur un fût de 200 litres


le Mardi 24 Novembre 2015 à 14:45 | Lu 981 fois