Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une expédition scientifique pour étudier nos coraux, nos requins et un habitat sous-marin



Les scientifiques de l'expédition Under the Pole vont passer un an à étudier nos coraux et requins à 100 mètres de profondeur, une zone peu connue
Les scientifiques de l'expédition Under the Pole vont passer un an à étudier nos coraux et requins à 100 mètres de profondeur, une zone peu connue
PAPEETE, le 14 mai 2018 - Que se passe-t-il dans notre océan au-delà des 100 mètres de profondeur ? Ces régions encore largement inconnues sont explorées depuis l'année dernière par l'expédition scientifique française Under the Pole. Elle sera en Polynésie en juillet pour passer 15 mois à étudier nos récifs coralliens profonds et nos super-prédateurs, avant d'aller découvrir l'océan Antarctique.

L'expédition scientifique "Under the Pole III – Twilight Zone" sera bientôt à Tahiti pour passer 15 mois dans nos eaux à étudier les fonds océaniques à plus de 100 mètres sous la surface, la fameuse zone où la lumière ne pénètre pas. Une pénombre, ou "twilight" en anglais, qui a donné son nom à l'expédition. Elle s'arrêtera dans nos eaux en escale entre le pôle Nord et le pôle Sud.

Under the Pole III est parti de Concarneau, en métropole, en 2017 à bord du bien-nommé voilier WHY ("pourquoi" en anglais). Les chercheurs ont commencé par étudier la fluorescence naturelle et la biodiversité sous-marine en Arctique en navigant le passage du Nord-Ouest via le Groenland. Après un retour en France pour l'hiver, l'équipe est repartie d'Alaska début mars, direction Hawaii et Tahiti. Ils sont arrivés à Honolulu sur l'île d'Oahu début mai. Quelques réparations et explorations chez nos cousins Hawaiiens et ils reprendront la mer pour une arrivée à Papeete toujours prévue pour début juillet.

L'expédition est dirigée par le couple formé de la navigatrice scientifique Emmanuelle Périé-Bardout et du plongeur-ingénieur Ghislain Bardout. Dans votre Tahiti-Infos du 5 mars 2018, nous avions même pu interviewer Emmanuelle Périé-Bardout, qui nous racontait ses aventures scientifiques dans les Pays du froid, avec son compagnon Ghislain et ses enfants, tous à bord du WHY.

Découvrir les coraux profonds et tester un habitat sous-marin scientifique

Le voilier scientifique WHY est habitué des eaux froides du pôle Nord, où il est déjà allé trois fois ces huit dernières années. Son escale dans les eaux polynésiennes pendant l'année qui vient lui offrira des objets de recherche plus tropicaux, avant un départ vers le pôle Sud en 2019 !
Le voilier scientifique WHY est habitué des eaux froides du pôle Nord, où il est déjà allé trois fois ces huit dernières années. Son escale dans les eaux polynésiennes pendant l'année qui vient lui offrira des objets de recherche plus tropicaux, avant un départ vers le pôle Sud en 2019 !
Les objectifs scientifiques de leur mission polynésienne de 15 mois sont ambitieux et comportent deux programmes pour mieux comprendre nos eaux, l'un pour étudier les coraux profonds et les superprédateurs, le second pour tester un habitat sous-marin à déployer sous le bateau pour permettre des plongées de 2, 3 ou 4 jours (voir encadré).

Après ce programme chargé, le WHY reprendra la mer vers la Patagonie et les eaux antarctiques, pour étudier les eaux profondes très méconnues de l'océan polaire, confrontées à des dangers majeurs dans les décennies qui viennent à cause des changements climatiques. Ils termineront leur périple en remontant l'Atlantique vers la France.

Vous pouvez suivre les aventures de cette expédition scientifique sur leur page Facebook @UnderThePole, via une série de petits documentaires publiés sur Vimeo.com, ou tout simplement sur www.underthepole.com..

Trois expéditions Under the Pole depuis 2010

Après la banquise Arctique, place à l'écosystème polynésien !
Après la banquise Arctique, place à l'écosystème polynésien !
En 2010 Emmanuelle Périé-Bardout et Ghislain Bardout ont monté leur première expédition Under the pole : 2 mois au pôle nord géographique pour y plonger et révéler la face cachée de la banquise. Des images qui feront le tour du monde.

En 2014, ils sont repartis pendant 21 mois sur la côte ouest du Groenland. Au programme : 300 plongées dans des eaux à -1,8°C dans des zones encore jamais visitées par l'Homme, ainsi que quelques plongées à plus de 100m de profondeur (une première dans ces régions).

En 2017 ils ont lancé leur nouvelle expédition : "Under The Pole III - Twilight zone 2017/2020". Le parcours : Concarneau - le Groenland - le passage du Nord-Ouest - la Polynésie Française - l’Antarctique. Quatre océans à visiter en trois ans... Ils ont terminé le passage du Nord-Ouest l'été dernier et sont actuellement à Hawaii. Ils seront en Polynésie Française pour 15 mois d'ici fin juin ou début juillet.


Les deux programmes de recherche pour Under the pole en Polynésie

DeepHole
Le programme Deep Hope avec le Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement (CRIOBE) durera 12 mois. Il aura d'abord pour but d'étudier les coraux profonds situés entre -50m et -150m de profondeur dans les 5 archipels, ainsi que les requins marteaux et bouledogues. "Les écosystèmes coralliens mésophotiques (NDLR : dans les eaux moyennement éclairées) pourraient être le refuge des coraux de surface. Soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), DeepHope a pour objectif de mieux comprendre les échanges entre les coraux de surface et les coraux profonds. En plongeant jusqu’à 120 mètres de profondeur avec des recycleurs et des équipements de communication avec la surface, l’équipe d’Under The Pole sera les yeux et les mains des scientifiques et permettra d’étudier la possibilité d’un repeuplement des coraux de surface par les coraux de profondeur" assure le dossier de presse de l'expédition.

"En parallèle des recherches menées sur les coraux profonds, les membres de l’expédition Under The Pole III mèneront des études sur le grand requin marteau et le requin bouledogue. Les superprédateurs jouent un rôle critique dans l’équilibre et la résilience des écosystèmes marins. L’objectif principal de cette mission sera donc d’étudier l’écologie de ces deux espèces de requins. Guidées par les scientifiques, les missions des plongeurs de l’expédition consisteront collecter des informations sur les espèces (collecte ADN, marquage des animaux avec des balises pour suivre leurs mouvements, observations, …) et à étudier leur comportement. L’objectif à terme est de mieux protéger ces deux espèces via la création d’aires marines protégées, d’organiser un éco‑tourisme durable et de sensibiliser le public à leur protection."

Capsule
Le programme Capsule verra le déploiement d'un habitat sous-marin sous le bateau pour permettre des plongées de deux, trois ou quatre jours. L'équipe explique vouloir créer "un observatoire sous-marin digne des projets de Jacques-Yves Cousteau pouvant accueillir trois plongeurs. L’objectif est de s’affranchir des limites du temps et effectuer des immersions jusqu’à 72 heures sans remonter à la surface." L'organisateur de cette expédition, Ghislain Bardout, ajoute que "en forêt, dans les déserts, en montagne, il faut du temps pour se fondre dans le milieu et voir la faune évoluer. La problématique est la même en plongée. Nous sommes contraints par la quantité d’air dans nos bouteilles, les paliers de décompression, la fatigue, etc... Le but de la Capsule est de créer un camp de base sous-marin qui nous permettra de nous reposer, nous nourrir, etc., sans avoir à remonter à la surface. Nous pourrons ainsi observer l’extérieur à travers les dômes, répéter de longues excursions d’observation et mieux explorer le milieu." Selon les communiqués de l'expédition, le prototype à taille réelle de la Capsule est terminé et la construction de la version finale a commencé. La Capsule sera ensuite envoyée en Polynésie française pour la première campagne d’exploitation en conditions réelles, de juin à août 2019.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 14 Mai 2018 à 15:59 | Lu 5376 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués