Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une députée contre la défiscalisation d'une centrale au charbon à Nouméa



Une députée contre la défiscalisation d'une centrale au charbon à Nouméa
PARIS, 24 avr 2013 (AFP) - La députée UDI de Nouvelle-Calédonie Sonia Lagarde a critiqué la possible défiscalisation d'une future centrale électrique au charbon --fortement émettrice de CO2-- que va construire à Nouméa la Société Le Nickel (SLN), une filiale du groupe minier Eramet, mercredi lors des questions au gouvernement à l'Assemblée.

La députée, possible candidate pour la mairie de Nouméa en 2014, a appelé le gouvernement à prendre en compte "les enjeux environnementaux lors de l'instruction de la demande de défiscalisation", dont bénéficient les investissements en Outre-mer.

La nouvelle centrale de la SLN doit remplacer, a priori vers 2018-2020 selon le gouvernement, la centrale électrique au fioul en fin de vie de Doniambo (160 mégawatts), qui alimente en priorité un site de production de nickel.

La ministre de l'Ecologie et de l'Energie Delphine Batho a rappelé que "le souhait du gouvernement était qu'Eramet choisisse le gaz plutôt que le charbon". Les pouvoirs publics étaient "prêts à mobiliser tous les leviers possibles" pour favoriser le gaz, même s'il est moins compétitif que le charbon en Asie-Pacifique, a-t-elle assuré.

"Le gouvernement reste prêt à expertiser toute solution alternative au choix du charbon (...) qui pose effectivement un problème environnemental", a concédé Mme Batho.

"En ce qui concerne les autorisations administratives que vous avez évoquées, elles relèvent des autorités locales", a dit Mme Batho, sans évoquer précisément la question de la défiscalisation de l'investissement qui doit être traitée par Bercy.

La nouvelle centrale au charbon émettra 1,2 million de tonnes de CO2 par an, selon les chiffres cités par Mme Lagarde.

Selon une évaluation d'ONG publiée le mois dernier, les émissions de CO2 en Nouvelle-Calédonie vont bondir à 36,8 tonnes par habitant et par an, contre 13,7 tonnes actuellement, du fait de l'essor de l'exploitation du nickel très gloutonne en énergie.

Rapporté au nombre d'habitant, ce niveau d'émission ferait de l'archipel français le champion du monde des émissions de carbone par habitant, devant des pays comme le Qatar ou le Koweit.

Rédigé par () le Mercredi 24 Avril 2013 à 06:07 | Lu 695 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués