Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Une avance de trésorerie d'un milliard de Fcfp pour TNAD



L'ex site du Club Med à Moorea est en cours de rachat par TNAD au profit du Pays. L'achat de ces parcelles, pour la première tranche, devrait coûter au total un peu plus de 1,7 milliard de Fcfp.
L'ex site du Club Med à Moorea est en cours de rachat par TNAD au profit du Pays. L'achat de ces parcelles, pour la première tranche, devrait coûter au total un peu plus de 1,7 milliard de Fcfp.
PAPEETE, le 14 janvier 2015. L'établissement public industriel et commercial Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD) a obtenu par arrêté ministériel une avance de trésorerie d'un milliard de Fcfp de la part du Pays. Les trois quarts de la somme doivent permettre à TNAD d'achever l'acquisition des terres de l'ex Moorea Beach.
"La Polynésie française consent une avance remboursable, à la société Tahiti Nui aménagement et développement (TNAD) qui lui permettra :
* d'achever les acquisitions dans le cadre de la promotion et du développement du projet Moorea Mahana Beach -1ere tranche pour un montant restant de 874 millions de Fcfp sur un financement global à hauteur de 1 749 millions de Fcfp (1ere tranche);
* de lancer le programme de construction de logements, dont le coût total prévisionnel s'établit à 178 millions de Fcfp et pour les deux premières années de participer au montage financier de ces opérations
". C'est l'objet de la convention tel qu'elle a été établie dans un arrêté ministériel en date du 15 décembre 2014. Cette avance de trésorerie à TNAD est conclue pour deux ans et se voit appliquer un taux d'intérêt nominal de 4,18 % annuel.

TNAD qui est devenu en décembre 2013 le "service constructeur au profit du Pays et de ses établissements, mais aussi de ses sociétés d'économie mixte" selon la formulation issue du rapport annuel effectué par des administrateurs de cet établissement public, fin août 2014, bénéficie ainsi de largesses financières soutenues de la part du Pays. Voilà un établissement qui coûte peu en personnel (ils sont à peine 25 agents en 2014 dont un directeur général) mais qui brasse des milliards de francs pour tous les travaux à effectuer pour le compte du Pays ou de ses satellites.

Le budget 2014 de cet établissement public s'est élevé au final à 9 milliards de Fcfp, dont 8 milliards pour la seule section d'investissement, preuve s'il en est de la puissance active en matière d'études, acquisitions ou valorisation de toutes assises foncières, maitrise d'ouvrage et travaux de construction ou de rénovation en tous genres. Depuis juillet 2013 et l'arrivée de la nouvelle majorité orange, "le gouvernement a souhaité confier de nouvelles missions à l’établissement. C’est ainsi que la promotion et le développement des opérations d’aménagement telles que Tahiti Mahana beach dans la commune de Punaauia, et Ainapare sur le front de mer de Papeete, ont été confiées à l’établissement" rappelaient en août 2014 des administrateurs de l'établissement. Lequel fait appel ensuite à des missions extérieures de conseils pour remplir les siennes (voir en encadré).

Les comptes arrêtés pour 2013 (établis en avril 2014) démontrent que le résultat global de TNAD était déficitaire de 334 millions de Fcfp soustraits du fonds de roulement de l'établissement qui a fondu de 6,8 milliards en 2009 jusqu'à 1,6 miliard en 2013 et à 705 millions de Fcfp en 2015. A noter que le budget prévisionnel de cet établissement public en 2015 est nettement revu à la baisse (en fonction des travaux prévus par le gouvernement) : il sera d'environ 5 milliards de Fcfp (dont 4,3 milliards en investissement) selon l'état provisionnel des recettes et des dépenses publié au Journal officiel le 13 janvier dernier.

Deux appels d'offres pour des missions de conseil

TNAD a publié ce mercredi deux avis d'appel d'offres pour des "marchés ad hoc". Un avis d'appel d'offres d'un montant total de 150 millions de Fcfp pour quatre ans concerne des prestations "intellectuelles de conseil et d'assistance en analyse économique et financière". Le second avis pour 250 millions de Fcfp et sur quatre ans concerne des prestations "de conseil et d'assistance juridique". Les deux marchés devront permettre de faire avancer "des projets de développement touristique d'envergure en Polynésie française". Pour le Pays, l'avantage de faire travailler TNAD est que les appels d'offres lancés, émanant d'un Epic, permet de ne pas être soumis au code des marchés publics.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 14 Janvier 2015 à 18:17 | Lu 2245 fois







1.Posté par Raimanul le 14/01/2015 20:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"...l'avantage de faire travailler TNAD est que les appels d'offres lancés, émanant d'un Epic, permet de ne pas être soumis au code des marchés publics...

Ya pas magouille sous roche là?

2.Posté par Noa le Juda le 15/01/2015 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ahhh on sait maintenant où sont passés les 600 millions FCFP retirés au budget du CHPF du TAAONE!!!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 9 Décembre 2019 - 10:28 Claude Panero pressentie à la direction du CHPF

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019