Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Une Loi du pays pour organiser l'activité portuaire



Une Loi du pays pour organiser l'activité portuaire
Une réunion sur le thème "Sécurité et conditions de travail", dirigée par le ministre du Travail, Pierre Frébault, a rassemblé lundi 9 juillet les trois sociétés d’acconage qui se partagent l’activité portuaire, les syndicats de travailleurs, la CPS et l'inspection du Travail.

Mardi dernier, pour la deuxième fois en moins de trois mois, un docker trouvait la mort au cours de manœuvres de transbordement de conteneurs, sur les quai de Motu Uta.

Alors que les enquêtes de l’inspection du Travail, chargée de détailler les circonstances de cet accident, et parallèlement du Parquet pour « homicide involontaire » sont en cours, Pierre Frébault, a annoncé lundi, au sortir de cette rencontre avec les professionnels, la création d’une « structure d’hygiène et de sécurité » avec pour mission d’organiser l’activité portuaire et d'harmoniser les opérations d'acconage.

La mise en place de cette entité chargée de la réglementation et de la gestion des intervenants liés à l’activité d’acconage demande des aménagements du code du Travail. Un projet de loi du pays est annoncé prochainement.

« Avant tout j’ai tenu à faire un point de situation avec les acconiers, les salariés, les services administratifs, les structures du Port… Tous ceux qui travaillent sur Motu Uta, afin de comprendre -non pas les détails du tragique accident qui s’est produit la semaine dernière, des enquêtes sont en cours, de la part du Parquet comme de l’Inspection du Travail -, mais quelle suite donner à la notion d’amélioration de la sécurité » , a indiqué Pierre Frébault, au sortir de cette réunion de travail.
« Il faut savoir que depuis plus d’un an on discute des modalités ; mais cela est propre à chaque entreprise. Or il faut savoir que sur les opérations de transbordement d’un navire, on peut avoir plusieurs opérateurs. Ne doit-on pas envisager la création d’une structure d’hygiène et de sécurité, non plus au niveau de l’entreprise, mais au niveau général, de l’activité portuaire ? Une entité qui regrouperait toutes les structures d’acconage. Ce principe existe dans le bâtiment, lorsque plusieurs entreprises sont amenées à travailler sur un même chantier. Cette structure est alors chargée de la coordination des diverses entreprises.
Il a été acté, par tous les partenaires présents aujourd’hui, qu’effectivement il fallait procéder à la mise en place de cette structure d’Hygiène et de sécurité portuaire. Et pour cela, il faut apporter une modification au code du travail, cela fera l’objet d’un projet de loi du pays
. »

Tahiti infos : S’agit-il du constat d'un dysfonctionnement au niveau de la sécurité de l’activité d’acconage ?

Pierre Frébault : Il y a forcément un problème de dysfonctionnement et cela est consécutif à un manquement au niveau des conditions de mise en œuvre de la sécurité. (…) Or il se trouve que là, il faut un conseil de sécurité au-delà de chaque entreprise. Il faut créer cette structure, et c’est ce qui a été retenu par tous les partenaires.
Les dispositions seront rapidement débattues avec les responsables, et cela suivra son cours : la volonté des partenaires c’est de travailler en commun sur cette notion de sécurité qui dépasse le cadre de l’entreprise et qui porte sur l’activité portuaire.
Il nous faut définir un coordonnateur qui ait une compétence au niveau des divers intervenants de cette activité portuaire, privés et administratifs. Il s’agit de définir ensemble quels seront ses compétences, ses pouvoirs, son mode d’action.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 9 Juillet 2012 à 18:00 | Lu 1166 fois







1.Posté par star le 09/07/2012 20:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et le port autonome de papeete il sert à quoi dans tout ça, n'est-ce pas son rôle principal de règlementer les activités dans la circonscription.
le directeur du port est le premier responsable de ce qui s'est passé la mort d'un ouvrier docker

2.Posté par tauarai le 10/07/2012 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@star

Port autonome..
définition locale : entité para publique ne voulant rendre de comptes à personne sauf pour encaisser les loyers.. et de plus gérée de main de maître par un commissaire de la police nationale et mis à disposition de la Polynésie à la demande son copain/président de parti Oscarito le douanier golfeur retraité.

maururu maitai les blaireaux d'illustrer une fois de plus votre impuissance et incapacité à gérer un pays.

pärahi

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 19 Juin 2019 - 19:54 Oscar Temaru s’explique face aux juges

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net