Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Une Australienne ramenée à la vie après 42 minutes de mort clinique



Une Australienne ramenée à la vie après 42 minutes de mort clinique
SYDNEY, 19 août 2013 (AFP) - Une Australienne de 41 ans a été ramenée à la vie après 42 minutes de mort clinique, durant lesquelles les médecins lui ont administré des massages cardiaques, ont raconté ces derniers lundi.

Vanessa Tanasio avait été transportée d'urgence à l'hôpital de Melbourne la semaine dernière après un arrêt cardiaque à la suite d'une artère bouchée. Elle avait été déclarée cliniquement morte peu après son arrivée.

Les médecins ont utilisé un compresseur cardiaque externe, Lucas 2, pour continuer à irriguer le cerveau, tandis qu'un cardiologue, Wally Ahmar, a ouvert l'artère pour la débloquer. Une fois le passage du sang rétabli dans l'artère, le coeur s'est remis à battre à un rythme normal.

"J'ai utilisé des chocs multiples et plusieurs médicaments pour la ressusciter", a expliqué le cardiologue. "C'est un vrai miracle. Je ne pensais pas qu'elle irait aussi bien".

Selon l'hôpital, c'est la première fois que le compresseur cardiaque Lucas 2 a été utilisé avec succès pour une période aussi longue sur un patient, en Australie.

La patiente a indiqué qu'elle n'avait jamais eu de problème cardiaque auparavant.

"Je me souviens d'être sur mon canapé, puis par terre, puis d'arriver à l'hôpital. Et puis il y a deux jours qui manquent", a raconté Vanessa Tanasio, mère de deux enfants. "J'étais morte pendant une heure, et moins d'une semaine après, je me sens en pleine forme. C'est surréaliste".

Rédigé par () le Lundi 19 Août 2013 à 06:28 | Lu 991 fois






1.Posté par Fiu!!! le 20/08/2013 05:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'il n'y a pas pas eu de mort cérébrale (encéphalogramme plat) on ne peut pas dire qu'elle était morte. Elle était "simplement" en arrêt cardiaque. Elle n'a donc pas été ressuscitée.
En revanche, si son coeur n'avait pas redémarré, et si une assistance cardiaque efficace n'avait pas été mise ne place, son cerveau aurait subi des lésions irréversibles qui auraient entrainé au bout d'un certain temps (quelques minutes) la mort.
Vraiment, le sensationnalisme débouchant sur la désinformation a toujours de beaux jours dans les médias....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués