Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Un potentiel cas d'Ebola immédiatement mis en quarantaine à Hawaii



Un potentiel cas d'Ebola immédiatement mis en quarantaine à Hawaii
HONOLULU (HAWAII), 2 octobre 2014 – Un malade potentiellement infecté par le virus Ebola a été maintenu en quarantaine durant plusieurs heures mercredi et jeudi au sein du Queen's Medical Center de Honolulu.

Le risque qu'il soit porteur de cette maladie grave était officiellement démenti jeudi matin par les autorités mais cette alerte a permis de mettre à l'épreuve la réactivité des services sanitaires de l'archipel, face à la menace Ebola.

Le malade s’est présenté pour une consultation au Queen's Medical Center de Honolulu mercredi matin. Il a fait l’objet d’analyses, a déclaré officiellement le département de la Santé hawaiien, tandis que l’individu était maintenu depuis lors en quarantaine au sein de l’établissement hospitalier par principe de précaution.

> Lire aussi : Ebola: nombreuses questions autour du patient diagnostiqué au Texas

Des échantillons prélevés sur ce malade ont été expédiés aux Etats-Unis, sur le continent, pour analyses. Le département de la Santé hawaiien attendait mercredi le retour de ces tests avant de confirmer catégoriquement l’infection dont est atteint ce patient.

Dans la matinée de jeudi cependant, le centre américain de veille sanitaire (United States Centers for Disease Control & Prevention) a communiqué pour démentir l'infection par Ebola de ce malade "parce que ses symptômes ne correspondent pas à ceux typiquement associés au virus" précise l'administration. Ces conclusions ont été suivies quelques heures plus tard par le département de la Santé hawaiien qui confirme jeudi que le patient "ne fait plus l'objet d'un traitement spécial consécutif à une possible infection par Ebola".

Principe de précaution

"L'hôpital a agi dans l'intérêt de la collectivité, avec beaucoup de précautions", a reconnu jeudi Linda Rosen, Directrice de la Santé à Hawaii. "L'enquête du département de la Santé a établi que cet individu ne présente pas les critères cliniques ni un risque d'exposition au virus Ebola à la suite d'un voyage".

Un communiqué transmis dans la journée de mercredi par l’établissement de santé soulignait déjà "que pour l’instant, les antécédents du patient et ses symptômes cliniques ne correspondent pas parfaitement avec Ebola et le patient pourrait être atteint d’un grand nombre d’autres maladies. Quoiqu’il en soit, en raison de l’aggravation risque Ebola, Queen’s prend des mesures supplémentaires de précaution pour garantir la sécurité des patients, des médecins, du personnel hospitalier, des bénévoles et des visiteurs. Cela justifie le placement en quarantaine de ce patient".

Le virus Ebola provoque chez son porteur une maladie grave et mortelle dans plus d'un cas sur deux. Les premiers symptômes se manifestent par une forte fièvre, un état de fatigue, des maux de tête peuvent également être constatés. Les premiers symptômes apparaissent de 2 à 21 jours après l’exposition. Le virus se communique par contact direct avec une personne ou des objets infectés. Ebola n’est pas contagieux avant l'apparition des premiers symptômes.


Rédigé par JPV le Jeudi 2 Octobre 2014 à 10:10 | Lu 1285 fois

Tags : EBOLA




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus