Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un méga-chalutier accoste en Australie malgré une opération de Greenpeace



Un méga-chalutier accoste en Australie malgré une opération de Greenpeace
SYDNEY (Australie), 30 août 2012 (AFP) - Un méga-chalutier, l'un des plus gros bateaux de pêche au monde, a accosté jeudi à Port Lincoln, dans le sud de l'Australie, malgré une opération de Greenpeace qui l'accuse de piller les océans et tente de l'empêcher de lancer une campagne en Tasmanie.

Le FV Margiris, que les écologistes accusent de surpêche au large de la côte ouest de l'Afrique, avait déjà été stoppé par une équipe de Greenpeace en tentant de quitter le port néerlandais de Ijmuiden fin juin.

Ils avaient entravé le Margiris, un navire-usine de 9.500 tonnes battant pavillon lituanien, en se suspendant à sa coque et en posant des chaînes autour de l'hélice.

Les activistes l'ont de nouveau harcelé jeudi alors qu'il tentait d'entrer dans Port Lincoln où, selon la presse locale, il devait rester plusieurs jours, le temps de passer sous pavillon australien et subir des travaux de maintenance.

Ils ont vainement tenté de monter sur le pont, les marins sectionnant les cordes qu'ils avaient lancées pour se hisser à bord, puis ils se sont enchaînés à un ponton du port, empêchant le navire de s'approcher du quai pour s'amarrer.

Le Margiris s'est finalement imposé, menaçant les activistes qui ont juste eu le temps de désamarrer leur zodiac, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'organisation, Julie Macken.

"C'était assez extraordinaire de voir l'agressivité avec laquelle le Margiris a manoeuvré alors que nos militants étaient toujours sur sa trajectoire", a-t-elle dit.

Désormais, selon elle, "la balle est dans le camps des Australiens" et du gouvernement.

L'Autorité australienne de gestion de la pêche (AFMA) estime que le Margiris n'aurait quasiment pas d'impact, voire aucun, sur l'éco-système, et serait soumis à de strictes limites de quotas de pêche.

Il ne pourra pêcher que 10% des poissons disponibles, un pourcentage inférieur aux normes internationales, selon l'AFMA.

Mais le gouvernement doit encore donner son feu vert et le ministre de l'Environnement, Tony Burke, a mis la question à l'étude pour tenter de savoir notamment si le chalutier, comme l'en accusent les défenseurs de l'environnement, peut attraper dans ses filets dauphins, phoques et requins.

"Il a sollicité des avis (scientifiques) et il attend un retour", a indiqué sa porte-parole.

Ces bateaux de pêche géants "ont surpêché dans les eaux européennes, dévasté les stocks de poissons dans le Pacifique sud et en Afrique de l'ouest. Nous ne pouvons pas laisser cela se reproduire en Australie", a déclaré dans un communiqué un responsable des campagnes marines de Greenpeace, Nathaniel Pelle.

Canberra a annoncé mi-juin la prochaine création du plus vaste réseau au monde de réserves naturelles marines, autour de ses côtes.

ajc/mp/jit/gab/cld

Rédigé par AFP le Mercredi 29 Août 2012 à 22:10 | Lu 1141 fois






1.Posté par Ariitaia le 30/08/2012 09:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zéro commentaire sur ces pratiques juste à côté de chez nous !
En ce moment, on focalise un peu trop sur notre tout petit pito en Polynésie...........

2.Posté par Bruno FABRE le 30/08/2012 23:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Juste un petit commentaire.
A vouloir pêcher toujours plus profond, plus loin, plus vite et stocker toujours plus, la pêche est à l'image de notre monde où 20% de la population mondiale s'accapare 86% des richesses de la planète. Cela s'appelle la croissance dans un monde qui lui, est limité.
Ce sera pareil pour le pétrole, l'eau, et peut être un jour ..l'air. Les armées respectives y veilleront.
Ces chalutiers ne vont pas nourrir les quelques 925 millions de personnes dans le monde qui ne mangent pas assez pour s’assurer une bonne santé. En effet, chaque nuit, une personne sur sept sur la Terre se couche ainsi le ventre vide. (Source: Communiqué de Presse FAO, 2010).
Non, il vont juste leur prendre leur part de poissons pour que l'on ait bien tout ce qu'il faut dans nos supermarchés de nantis.
Au sens propre comme au sens figuré, c'est tout simplement monstrueux.

3.Posté par wakrap le 31/08/2012 06:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ bruno : 20% de l'humanité crée 80% de la richesse et non se l'accapare, la richesse est une invention humaine, une création humaine. Va bosser et créer au lieu de déblatérer des inepties.
Et je suis très content de pouvoir me régaler de sashimi.
tiens, un petit lien pour tenter de diminuer ton analphabétisme économique : http://www.sardanapale.com/2009/03/17/pecheurs-dislande-et-droits-de-propriete/#respond

4.Posté par Bruno FABRE le 31/08/2012 20:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut wakrap.
Je ne vois pas pourquoi la courtoisie serait une tare.
Je part du constat vérifiable que si la planète entière vivait comme les Américains, il faudrait 7 planètes, et comme les Français ou Polynésiens, il en faudrait 3.
Ton lien concernant l'Islande est intéressant car il part du constat de l’économiste canadien H. Scott Gordon: " Personne n’accorde de valeur à une richesse offerte gratuitement à tous.” . L'islande a monétisé la richesse halieutique par le biais de quotas attibués à chaque pêcheur, basés en gros sur ses prises historiques. Ces derniers les ont vendus aux pêcheurs les plus efficaces, et pu payer ainsi des études à leurs enfants. J'imagine que le super-chalutier serait très efficace dans un pays aussi mature que Islande mais je doute qu'il ait acheté les quotas des pêcheurs des pays qu'il "visite".
20% de la population mondiale s'accapare 86% des richesses ou "ressources naturelles" leur permettant effectivement de créer des richesses. Voir le lien http://www.terre-finance.fr/les-ressources-naturelles.php
Tu invites 5 personnes à ta table, tu mange 4 parts de gateau et tu leur laisse la dernière.
Est ce ta conception de l'humanité ?...

5.Posté par wakrap le 01/09/2012 06:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh, non, si tu étais courtois tu n'insulterais pas les américains, et ceux qui vivent comme eux, en racontant que si l'on vivait tous comme eux il faudrait 7 planètes. Ce sont des conneries sans nom.
bon , tu conviens que le problème n'est pas le chalutier mais l'usage tel que défini par les gouvernements qui réglementent. C'est bien de convenir à demi mot que le problème se situe au niveau des gouvernements et leurs lois et non au niveau de notre niveau de vie.
Ensuite tu ne sais pas ce qu'est une richesse ou une ressource naturelle. Ces notions n'ont de sens que humain, elle n'existent pas en tant que telle, seule l'action humaine leur donne un sens. L'âge de pierre ne s'est pas terminé faute de pierres. Depuis des millénaires les malthusiens de ton genre se sont plantés, toujours plantés, et continueront de se planter car vous êtes ignorants de l'économie humaine

6.Posté par Bruno FABRE le 01/09/2012 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'évidence n'est pas une insulte, le professeur William Rees a inventé le concept d’empreinte écologique qui traduit l’impact des activités humaines en équivalent de surfaces terrestres nécessaires. popularisé par la suite par le WWF . Je veux bien discutter mais l’empreinte écologique est reconnue par tous. A moins que le WWF soit aussi une connerie sans nom..
On parle couramment d'un sous sol riche en pétrole par exemple sans que ou avant que l'action humaine lui ait donné "un sens", je préfère la nommer dans ce cas " ressource naturelle" pour ne pas la confondre avec la richesse créée par l'homme, qui est la seule que tu semble reconnaitre mis à part ton superbe contre-exemple Islandais de Monétisation des réserves halieutiques.
Les scientifiques mesurent l'épuisement de ces ressources telles le pétrole, l'Uranium, l'eau etc, ainsi que les espèces animales et végétales qui disparaissent pour la première fois de notre vieille histoire à cause de l'activité humaine.
La planète est un gateau convoité jusqu'aux calottes glaciaires par les super puissances au détriment des pays émergents, il n'est pas question de revenir à la bougie mais de gérer un développement harmonieux de la pl...

7.Posté par wakrap le 02/09/2012 06:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas de chance, cette notion d'empreinte écologique est fausse et en rien une invention. C'est simplement une définition arbitraire basée sur des prémisses fausses car malthusiennes, et n'est pas reconnue par tous, seulement par les adeptes des multiples sectes malthusiennes dont le WWF. Tu en fais partie, soit. Ton discours est de type religieux, irrationnel comme pour beaucoup. Simplement : tu confonds monétisation et droit de propriété, tu ne sais pas ce qu'est une ressource, ta définition est mauvaise, et tu finis par un discours de fin du monde que l'on lit depuis des millénaires. Et tu es fier de ne rien comprendre et de ne pas être le seul. Fin.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués