Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un gâteau pour les 20 ans de la "dette nucléaire"



PAPEETE, 25 juillet 2016 - Les 20 ans de la convention avec l’Etat fixant la dotation annuelle dans le cadre d’un Fonds de reconversion de l’économie polynésienne (Frep) pour l’après-CEP ont été célébrés lundi matin à la présidence, en présence d’Alain Juppé.

Le candidat à la candidature, en visite à Tahiti cette semaine, était le premier ministre du gouvernement Chirac à la signature de cet accord, le 25 juillet 1996.

"Ce contrat avec la Polynésie depuis 20 ans nous a rapporté près de 400 milliards Fcfp, investis dans la remise à niveau de nous infrastructures", a rappelé Edouard Fritch qui précise avoir organisé cette célébration en présence d'Alain Juppé "sans arrière pensée quant à l'augmentation de cette dette aujourd'hui payée par l'Etat. Par contre, nous lui en avons beaucoup parlé, puisque le vœux du gouvernement est de voir cette dotation gravée dans le marbre avec un engagement clair de l'Etat au niveau du statut". François Hollande s'était engagé à ce titre en février dernier, lors de sa visite officielle à Tahiti.

"Nous ne pouvons plus supporter aujourd'hui que les engagements de l'Etat soient revus à la baisse chaque année par le biais de coups de rabots qui nous sont annoncés à la veille de la session budgétaire", a insisté Edouard Fritch lundi : "Cela dérange énormément les décideurs locaux, mais aussi les investisseurs (...) par manque de visibilité".

Sans cesse depuis 2002, le montant global annuel des transferts financiers liés à l'après-nucléaire, initialement fixé à 18 milliards Fcfp annuel, a en effet été revu à la baisse, au gré de recompositions successives des dotations. Le Fonds de reconversion de l'économie de la Polynésie française avait d'abord été requalifiée en 2002 en Dotation globale de développement économique (DGDE) avant d'être refondue en 2010 au profit de trois instruments financiers nouveaux : la DGA, la Dotation territoriale pour l'investissement des communes en Polynésie (DTIC) et le 3IF (3e instrument financier).

Alain Juppé a estimé lundi que cette dotation est le fruit "d'une volonté politique" et un "geste de solidarité qui s'imposait". Quant à la pérennisation de ce fonds que souhaite le Pays, il explique que "tout ceci doit se concevoir dans un projet d'ensemble (...). A partir du moment où l'on a ici un interlocuteur qui sait où il veut aller, il faut que l'Etat l'accompagne".

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Lundi 25 Juillet 2016 à 11:34 | Lu 4345 fois







1.Posté par Gatien le 25/07/2016 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Gaston. Même si personne ne juge bon de le rappeler, c'est à toi qu'on doit ce fond de reconversion et au combat que tu as mené auprès de Chirac ! Juppé n'aurait jamais signé si Chirac ne lui avait pas dit le faire ! Ca m'attriste de voir qu'on réécrit l'histoire si vite. Pauvre Polynésie.

2.Posté par proQ le 25/07/2016 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci au nucléaire , sinon on aurai rien.

3.Posté par Père Ubu le 25/07/2016 15:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Gatien: Merci à Gaston et toutes ses complices dans l'administration et ailleurs d'avoir gaspillé 400.000.000.000 cfp ! Reconversion d'économie ? Quelle ècononomie ? L'économie artificielle qui s'installé avec le CEP ? Malheureusement Monsieur Flosse, un monsieur tres malin sans doute n'a eu aucune vision pour l'avenir de la société de la Polynésie française et aujourd'hui le resultat est la: une société divisé entre une oligarchie richissime, une bande de fonctionnaires la plupart incompentent et intellectuellemnt pas à l'hauteur de leur fonction et une grande groupe, souvent des indigènes dépossedés de tout ! Après la bombe nucléaire la bombe social ! Quelle succession !

4.Posté par paku le 25/07/2016 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chirac avait proposé 22milliares juppé 18 milliards
la plupart des fonctionnaires orange

5.Posté par paku le 26/07/2016 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il fallait inviter les enfants handicapés pour souffler le gateau

6.Posté par emere cunning le 26/07/2016 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A la tête de A Juppé, on se demande s'il s'inquiète de ne pouvoir éteindre toutes les bougies, ou s'il a peur qu'une bombinette crémeuse planquée dans le gâteau lui pète à la figure. Eh non, chui pas dans le coin. LOL LOL
@Gatien,
TRES VRAI. Merci de le rappeler.
Quant au père Ubu, il débarque visiblement ou est trop malhonnête pour se souvenir des secteurs économiques que G Flosse a développé et des emplois alors créés ici et dans les îles, pour voir tous nos gamins qui peuvent enfin faire des études ici, ATN qui leur permet de connaître autre chose, ETC. Encore un qui aurait préféré garder ces milliards pour lui seul.

7.Posté par te aho api le 26/07/2016 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Punaise la tronche du guignol. je souffle ou pas , ça sens du gâteau qui a couté au contribuable plusieurs dizaines de milliers de frcs ça sens mauvais hahahahahahaahaha.

8.Posté par Père Ubu le 27/07/2016 16:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@emere:
heureusement j'ai gagné mes fantastillions qui me font vivre depuis toujours avec mon travail indépendant dans le secteur privée, mais ni en Faranésie, ni en France...j'observe depuis 40 ans le sous-développement de la Franésie grâce à les formidables efforts de Gaston Flosse de transformer un petit coin tranquille du Pacifique en royaume vassal de la République française pour finalement suivre ses propres aspirations, sans jamais avoir le moindre souci de corrompre le gens et utiliser le peuple comme décor - une géniale mis en scène, mais vain - voir les résultats aujourd'hui. Je peux comprendre vos sentiments vers LE ROI NU, c'est toujours un peu dur faire face à la réalité si le rideau se baisse après un tel beau spectacle.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 19 Octobre 2018 - 18:51 Fatigué, il finit sa course dans un mur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués