Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Un forum de la perle les 20 et 21 octobre



Après le concours Tahitian Pearl Creations, la Tahitian Pearl association of French Polynesia organise un Forum.
Après le concours Tahitian Pearl Creations, la Tahitian Pearl association of French Polynesia organise un Forum.
PAPEETE, le 12 octobre 2016.Le Forum de la perle aura lieu les 20 et 21 octobre. Il est organisé par la Tahitian Pearl association of French Polynesia.

La Tahitian Pearl association of French Polynesia, avec le ministère de la Relance économique et de de l’économie bleue, organise le Forum de la perle les 20 et 21 octobre, à la CCISM (amphithéâtre). L’entrée est libre et gratuite.
Plusieurs intervenants seront présents, dont Etienne Perret, gemmologue américain et grand spécialiste de la perle, qui situera la perle de culture de Tahiti et les autres perles sur le marché américain.
Des conférences sont aussi prévues sur les travaux de recherche et développement en perliculture, la détermination de la couleur et de la taille de la perle, l’interaction de la perliculture sur l'environnement et la perliculture durable, le risque sanitaire et les actions de veille sanitaire… Le ministre de l'Economie bleue présentera aussi la réforme réglementaire du secteur de la perliculture.

Cette réforme est très attendue par les perliculteurs. En juin dernier, les professionnels s'étaient mis d'accord, après plusieurs mois de rencontres, avec le ministre de l'Economie bleue sur la refonte complète de la filière perlicole. Les producteurs ne seront plus soumis à une certification obligatoire de leurs perles. En revanche, des quotas seront mis en place. Néanmoins si le contrôle des perles ne sera plus obligatoire, les perliculteurs pourront toujours y avoir recours s'ils souhaitent se servir de cet argument comme un atout commercial. Le texte doit entrer en vigueur en janvier prochain.

La semaine dernière, les gagnants du concours Tahitian Pearl Creations étaient révélés. Régis Carre a remporté le premier prix du bijou de plus de 100 000 Fcfp avec sa bague « Souffle de mer ».
Lancé en juillet dernier, ce concours s’adressait à tous les bijoutiers, artisans et amateurs, et avait pour objectif de mettre en valeur la perle de culture de Tahiti.




le Mercredi 12 Octobre 2016 à 14:21 | Lu 851 fois

Tags : PERLE






1.Posté par mathius le 12/10/2016 16:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La base du prix de la perle sera toujours à partir de la demande et non de l'offre.
Il va franchement falloir que ministre comprenne que cette industrie est hyper fragile, et qu'elle n'a que d'avenir que dans le un strique contrôle de la production et la qualité. la base du prix de la perle doit plus se faire en dollars pour éviter la spéculation, le prix doit être soit en francs ou en euros et il y aurait moins de variation des prix ã la source.Et le contrôle plus facile sur un produit qui est entre les mains de financiers spéculatifs qui jouent que sur les variations dû dollars. La demande est long processus de dialogue entre les professionnels internationaux de la mode et la polynesie qui peut garantir un produit magnifier par la crédibilité des producteurs et du pays. C'est pas gagné.

2.Posté par manureva le 13/10/2016 13:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Exactement , tu as bien raison , et leur projet de loi actuel permettra de vendre des rebuts!!! hallucinant .
Le résultat sera que l'on va détruire l'image de la parle de Tahiti , baisser la qualité etc...des fermes perlières qui vont encore fermer et des emploies qui seront perdu....

Certains ce sont battus pendant des années auprès de leur clients pour qu'ils aient confiance dans la qualité afin de justifier un certain prix.
Avec se sabordage , tout cela va s'écrouler et le prix va vite chuter.
Qu'il y ai des quotas de production c'est très bien à condition qu'ils soient respecter , ce qui veut dire contrôle régulier, et de même pour la qualité des perles, il serait grand temps que tout ce qui se vend au marcher soit contrôlé et que les rebuts soient saisis et détruits , et le vendeur mis à l'amende.
Quantité et qualité contrôlée , et on pourra donner une meilleur image de la perle de culture de Tahiti et certainement remonter un peu le prix...à condition que tout le monde joue le jeux et fasse son travail...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués