Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un diplôme universitaire pour apprendre les bases du métier de journaliste



Un diplôme universitaire pour apprendre les bases du métier de journaliste
PUNAAUIA, le 14 octobre 2016. Le service de la formation continue de l'Université de Polynésie française propose un nouveau diplôme universitaire permettant d'acquérir les compétences théoriques et pratiques élémentaires pour exercer le métier de journaliste.

"Ce diplôme d'université va vous permettre d'acquérir les première compétences nécessaires pour exercer le métier de journaliste dans la presse écrite, web, tv ou radio", indique l'université.

La formation devrait débuter le 2 novembre prochain et se terminer en avril 2017. Les inscriptions sont ouvertes.

Pour pouvoir s'inscrire, il faut être titulaire au minimum d’un baccalauréat ou d’un diplôme admis en équivalence ou bénéficiaire d’une validation des acquis. Les cours seront assurés par une équipe pédagogique composée de professionnels.

Les cours, 90 heures au total, auront lieu le soir ou en journée. Le coût de la formation est de 150 000 Fcfp.

Plus d'information sur le site www.upf.pf ou au 40 80 38 77.

le Vendredi 14 Octobre 2016 à 16:06 | Lu 1762 fois







1.Posté par Roro LEBO le 15/10/2016 13:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Qui sera meilleur?

2.Posté par ARTIMON le 15/10/2016 22:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un magnifique métier. Il exige des connaissances considérables, de l'aisance dans l'expression écrite et orale, la capacité de répliquer de façon foudroyante sans jamais se laisser impressionner. Être journaliste c'est fréquenter les princes et les clochards avec le même respect. C'est surtout être toujours disponible, prêt à bondir parce que l'actualité n'attend pas. Elle est tyrannique, elle se fiche de l'heure qu'il est, le jour ou la nuit. C'est dire que la vie de famille n'est jamais un long fleuve tranquille. Mais quel métier !
Bon courage les jeunes ! Allez y, accrochez vous, foncez !

3.Posté par santucci le 16/10/2016 01:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par Louis Bresson le 16/10/2016 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas mal, Artimon... sauf peut-être "la capacité de répliquer de façon foudroyante sans jamais se laisser impressionner."
Le rôle d'un journaliste n'est pas de polémiquer. Il est tout d'abord de savoir écouter, afin de bien comprendre les gens qu'il interroge, restituer fidèlement leurs paroles, expliquer leurs actes, synthétiser leurs idées. Sans juger.
Le métier de journaliste demande avant tout beaucoup d'humilité et de respect, vis à vis des faits, vis à vis des gens qu'on interroge et vis à vis des lecteurs ou auditeurs... qui peuvent en savoir plus que nous.
Pour le reste, d'accord avec Artimon, c'est un magnifique, prenant et passionnant métier.

5.Posté par La voix de son maître le 17/10/2016 08:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@2 D'accord avec toi, cela aurait du être ce que tu évoques mais, malheureusement le journaliste actuel est au service de sa rédaction, elle même au service de son propriétaire...lui même en relation avec le pouvoir banques,politiques et gros industriels....
LE journalisme n'est que la voix des lobbies rien de plus...

6.Posté par ARTIMON le 17/10/2016 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'attention de Louis Bresson. J'aurais dû préciser que la réplique foudroyante s'impose lorsque le journaliste est menacé, parfois même physiquement, parce que ce qu'il sait, parce que le sujet de son papier gêne, trouble, dérange certains personnages qui se croyaient invulnérables. Les menaces d'être trainé en Justice ne sont dans ce cas que de douces plaisanteries...
Alors de deux choses l'une: ou le journaliste se tait, obéit à l'ultimatum, rase les murs, ou il réplique illico avec la plus extrême énergie et, sans se laisser impressionner, utilise son stylo comme un bazooka...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 15:08 Une nuit pour se sensibiliser au droit

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués