Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un détenu fiché S jugé pour violences et dégradations à Nuutania



Le détenu radicalisé a été reconduit en cellule après sa condamnation ce lundi à 40 mois de prison ferme.
Le détenu radicalisé a été reconduit en cellule après sa condamnation ce lundi à 40 mois de prison ferme.
PAPEETE, le 10 avril 2017 - Un homme de 28 ans, détenu à Nuutania, était jugé ce lundi en comparution immédiate pour avoir violenté un gardien de prison en milieu de semaine dernière. Il était également jugé pour avoir considérablement dégradé sa cellule.


Le 6 avril, au centre pénitentiaire de Nuutania, les gardiens sont appelés car une bagarre entre deux détenus a lieu dans la cour de promenade. Lorsqu'ils arrivent, les surveillants séparent les deux détenus et leur ordonne de réintégrer leur cellule. L'un d'entre eux, le seul individu fiché S placé en milieu carcéral, se rebelle et frappe violemment l'un des agents pénitentiaires en proférant des menaces de mort à son encontre ainsi qu'à celui de sa famille. Remis en cellule, l'homme, dans un extrême état de violence, détruit une partie de sa cellule à la force de ses bras. Les dégradations ont été estimées à 400 000 Francs.

Le prévenu a, hier, été présenté entravé au tribunal. Des conditions qui s'expliquent notamment par ses antécédents. A la lecture de son casier judiciaire, il apparaît en effet que l'homme a déjà été condamné 17 fois pour des violences volontaires, violences conjugales, de nombreuses infractions mais aussi pour des menaces de mort sur personne dépositaire de l'autorité publique. Précisons que le détenu fait partie des trois individus fichés S en Polynésie puisque, converti à l'islam radical, il avait déjà tenu des propos relevant de l'apologie du terrorisme. A savoir qu'il justifiait les attentats de Charlie Hebdo et souhaitait "tuer tous ceux qui avaient sali l'Islam".

Extrême dangerosité

Si l'altération du discernement n'a pas été retenue, le tribunal a évoqué, expertise médicale à l'appui, "l'extrême dangerosité" d'un "cas psychiatrique" relevant d'un "puissant cocktail entre idéologie et violence". Le président du tribunal a d'ailleurs évoqué l'ambiance "épouvantable" que faisait régner le détenu à Nuutania. L'homme, à la lecture des faits reprochés, n'a émis aucun regret, expliquant qu'il était constamment agressé en raison de sa conversion à l'Islam. Il a indiqué ne pas penser avoir un quelconque trouble psychiatrique. Le jeune homme était en état de récidive légale pour avoir été condamné pour des faits identiques en septembre dernier.

Le procureur de la République, évoquant le grand nombre de condamnations inscrites au casier judiciaire du prévenu, a requis ce lundi une peine de 40 mois de prison ferme. Le tribunal a suivi ses réquisitions à la lettre et prononcé le maintien en détention.



Rédigé par Garance Colbert le Lundi 10 Avril 2017 à 18:18 | Lu 6210 fois







1.Posté par Pito le 10/04/2017 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est peu face à ce genre d'individu, d'ailleurs il devrait être transféré dans une prudence de haute surveillance en métropole, cet homme est trop dangereux.

2.Posté par Fiu le 10/04/2017 21:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La première chose à faire pour ce dégénéré, c'est de lui raser la barbe... Ensuite un boulet au pied et travaux forcés à vie..

3.Posté par Jean pierre Beaulieu le 11/04/2017 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les radicalisés ne sont plus des hommes qu'il est possible de raisonner, (voir le fiasco des déradicalisations) Cet homme puisqu'il est interdit de le mettre à mort, devrait se trouver dans une prison avec un quartier dit de haute sécurité, ce qui évidemment n'existe pas chez nous, un animal dangereux très dangereux, voila ce qu'il est.

4.Posté par Fiu!!! le 11/04/2017 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui, P 3 (JPB) : certains se sont placés par leur comportement, en dehors de la communauté humaine.

Les législateurs et certains acteurs de la sphère judiciaire ont oublié que leur rôle principal est de protéger les citoyens, la Société et ce qu'elle représente dans un pays démocratique respectueux de valeurs humaines, du danger, de l'action destructrice de ces êtres qui ont renoncé à toute Humanité.

Dans les cas extrêmes, de plus en plus fréquents, la peine de mort reste le seul moyen possible.
Les « élites » actuelles ne sont plus capables de faire la différence entre justice et vengeance.

Elles ne conçoivent pas que la seule violence acceptable est celle exercée par l’État de droit contre ceux qui déshonorent l’espèce humaine, afin de les mettre hors d’état de nuire.

Définitivement.

5.Posté par Groyer le 13/04/2017 05:07 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

400 000 frs de dégradation pour une cellule??? Mais c c est le prix de la prison toute entière !!!! Cette prison est la honte de la république .../

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 16:11 200 000 francs pour un gramme d’ice au détail

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués