Tahiti Infos

Un bol d’air fleuri avec l'exposition "Flower power" salle Muriāvai


TAHITI, le 16 mai 2021 - Lovaina Guirao, nez, Sylvie Couraud compositrice de folichromies et Tvaite, peintre, se retrouvent cette semaine salle Muriāvai, unies par un thème commun : les fleurs. Elles ont à offrir une bulle de lumière, douce et légère, sans autre intention que l’esthétisme. Un bol d’air devenu nécessaire.

"Nous avons toutes trois des univers très floraux", indique l’artiste peintre Tvaite. Avec Lovaina Guirao, nez, et Sylvie Couraud, compositrice de folichromies, elle présente une exposition intitulée Flower power à la salle Muriāvai. Selon Tvaite, qui lors de sa dernière exposition Māmā fenua a puisé dans la richesse de la nature pour s’exprimer, "les fleurs sont parmi les plus belles choses que l’on puisse trouver autour de nous. Elles sont très colorées et c’est ce que j’aime".

Tvaite est depuis toujours très attachée à son fenua qui l’inspire énormément dans toutes ses créations. Elle est très connectée à toute la nature qui l’environne. Elle s’y ressource et y puise toutes ses idées de couleurs, de motifs, d’associations… L’exposition Flower power est pour elle une nouvelle occasion d’honorer le fenua à travers ses fleurs merveilleuses, mais également, à quelques jours de la fête des mères, de rendre hommage à sa maman et à toutes les femmes qui sont à ses yeux "les fleurs de nos vies". Elle précise : "Elles sont la tendresse, la beauté, la légèreté."

Plaisir des sens

Même si les univers des trois femmes se répondent et décrivent différentes facettes d’un sujet commun, ils restent distincts. Lovaiana Guirao est nez. Elle est maître parfumeur. Le monde du parfum est une révélation pour celle qui choisit des notes dans un orgue, un grand bouquet imprégné des senteurs des îles. Chaque création est une révérence, un hymne aux fleurs, qu’elle met en scène dans une représentation colorée sur des supports hauts en fragrance. Pour cette exposition, Lovaina est partie d'une question : "Et si la rose de porcelaine, la liane de jade, le bougainvillier… avaient un parfum quel serait-il ?". Elle a sélectionné des fleurs sans odeur et a trouvé des réponses qu’elle propose au public. Ses réponses enrobées dans des flacons conçus pour l’occasion sont mis en scène par l’intermédiaire de tableaux ou sculptures.

Sylvie Couraud quant à elle compose régulièrement des Folichromies dans une vasque de pierres où coule l’eau de source. Les folichromies étant le nom donné à ses créations végétales faites de feuilles et de fleurs entrelacées et cousues. "Elles s’inscrivent dans ce qu’on appelle l’art éphémère, puisqu’elles ne durent que le temps de leur vie sur l’eau…environ deux ou trois jours."

Œuvres éphémères immortalisées

Dans un second temps et pour permettre à ces folichromies de durer, elle passe à une étape photographique. Ainsi, elle présentera donc cette semaine une vingtaine de Folichromies signées “A fleur d’eau”, photographiées par Loanah Guillot, Carole Le Guellec, Stéphanie Pavageau. Les tirages sont vendus en édition limitée. Le support des tirages est en aluminium, avec finition mate ou brillante. Selon la finition, ils peuvent être accrochés en intérieur ou en extérieur.

Les couleurs du ciel, la lumière du moment, la végétation environnante, les ondulations de l’eau font de chaque Folichromie une création unique et poétique. Certaines semblent en suspension entre pierres et nuages, d’autres apparaissent comme découpées à la surface sombre de l’eau. Le photographe créé l’image à partir de la composition mouvante. En ce sens, chaque image résulte d’un processus de création à deux. Pour la créatrice, les Folichromies sont le fruit d’une évolution personnelle vers une vie simple et proche de la nature.

Ces trois artistes présenteront chacune entre 10 et 20 œuvres. Elles seront exposées dans un espace réservé salle Muriāvai. Une œuvre commune au centre donnera à voir une union de ces trois univers. Sylvie Couraud se chargera de composer une folichromie, Lovaina Guirao placera l’un de ses parfums sur cette folicrhomie. Parfum qui sera soutenu par un support imaginé par Tvaite. "Ce qui nous importe, c’est de proposer avec cette exposition une bulle de lumière qui sent bon, qui soit belle et qui permette au visiteur de passer un bon moment sans se poser de question", insiste Tvaite. "Il n’y aura ni message ni revendication, juste du beau et des good vibes !"


Pratique

Exposition salle Muriāvai du 18 au 22 mai. Entrée libre.
Horaire du mardi au vendredi de 9 heures à 17 heures et le samedi de 9 heures à midi.

Contacts

Tél. : 40 54 45 44
Site internet
FB : Médiathèque de la Maison de la Culture

Rédigé par Delphine Barrais le Dimanche 16 Mai 2021 à 19:51 | Lu 1848 fois