Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Un australien bien placé pour racheter l'usine de Vale en N-Calédonie



Nouméa, France | AFP | mardi 26/05/2020 - Le géant brésilien Vale est entré en négociation exclusive avec un groupe australien pour lui vendre son usine métallurgique de nickel en Nouvelle-Calédonie, a annoncé mardi la direction de Vale-NC.   

Début décembre 2019, Vale avait indiqué qu'il cherchait à céder son actionnariat (95%) dans le complexe industriel de Goro (sud de l'archipel), lourdement déficitaire.   

A l'issue d'une recherche internationale menée par la banque d'affaires Rothschild, Antonin Beurrier, Pdg de Vale-NC, a indiqué que "New Century Ressources (NCR), une junior australienne, avait été retenue par Vale".  

"Vale a signé un accord d'exclusivité avec NCR, toutes les autres pistes sont écartées pour au moins 60 jours", a-t-il déclaré. Basé à Melbourne, le groupe australien, dont l'usine de Vale deviendrait "le plus gros actif", est spécialisé dans le zinc et emploie environ 350 personnes.    

Actionnaire à hauteur de 18% de New Century Ressources, un autre groupe australien, IGO, producteur de nickel et de cobalt, est également partie prenante dans cette opération, qui a pris du retard en raison de la crise sanitaire du coronavirus.     

Le montant de la transaction, qui selon Nouvelle-Calédonie la 1ère se situerait entre 3 et 4 milliards de dollars, n'a pas été communiqué. Un "tour de table" est actuellement en cours sous l'égide de la banque australienne, Macquarie.    

Confrontée à une hostilité des populations locales et des écologistes puis à une cascade d'ennuis techniques, l'usine hydrométallurgique de Vale, qui aurait coûté près de 9 milliards de dollars, n'a jamais été rentable.       

Un "changement de modèle économique" est sur les rails pour tenter de redresser la barre. Depuis mai, l'unité, qui exploite le richissime gisement de nickel de Goro, a cessé sa production d'oxyde de nickel (produit raffiné) pour se consacrer à celle d'un produit intermédiaire, Nickel Hydroxyde Cake (NHC), destiné aux batteries des véhicules électriques.     

A cet égard, M.Beurrier a indiqué que "des discussions commerciales étaient bien avancées" avec Tesla, Northvolt ou encore General Motors.     

Vale attend par ailleurs une autorisation du gouvernement calédonien pour pouvoir exporter 2 millions de tonnes de minerai brut de nickel par an.       

Un plan social, portant sur le licenciement économique de 50 à 70 personnes, ainsi qu'une révision des contrats de sous-traitance sont en cours, tandis qu'un objectif de production de 30.000 tonnes de NHC a été fixé pour cette année.

Rédigé par RB le Mardi 26 Mai 2020 à 07:43 | Lu 647 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Janvier 2021 - 05:55 Un séisme de magnitude 7 au sud des Philippines

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus