Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un ancien conseiller technique de l'Equipement en prison pour abus de confiance



Le parquet avait requis 4 ans ferme et mandat de dépôt, le tribunal lui a emboîté le pas. (illustration)
Le parquet avait requis 4 ans ferme et mandat de dépôt, le tribunal lui a emboîté le pas. (illustration)
PAPEETE, le 19 avril 2016 - Une quinzaine de victimes, pas loin de 10 millions de francs escroqués sur trois ans, le tribunal a lourdement sanctionné, ce mardi après-midi, un ancien cadre du ministère de l'Equipement aujourd'hui à la retraite. Il écope de 3 ans de prison ferme avec mandat de dépôt pour Nuutania.


Cinq cent mille francs par-ci, deux cent mille francs par-là… le tout multiplié par une quinzaine de victimes. Un ancien conseiller technique de 62 ans, travaillant pour le compte du gouvernement au ministère de l'Equipement avant de prendre sa retraite il y a quelques années, a écopé ce mardi de 3 ans de prison ferme avec mandat de dépôt à l'audience, reconnu coupable de toute une série d'abus de confiance et autres tentatives d'escroquerie.

Pendant trois ans, entre 2012 et 2015, le sexagénaire a mis à profit son vaste réseau et la confiance qu'il inspirait pour abuser financièrement de son entourage, au prétexte d'investissements dans des projets censés être aussi rentables qu'ils n'ont en réalité jamais vu le jour : création d'écoles, achat de matériel en Chine, projet de desserte maritime dans les îles…

Il se dit riche à millions

Le beau-parleur s'attirait d'autant plus facilement la confiance de ces victimes que la plupart étaient proches de lui. "Il agissait à visage découvert, mais l'affaire a pris fin quand les victimes se sont mises à parler entre elles", a précisé le président du tribunal à l'audience. Imaginatif, il arrivait au sexagénaire de prétendre agir pour le compte d'une ONG (organisation non gouvernementale) afin de donner un gage de sérieux à ses projets. Il faisait aussi état de comptes en banque à l'étranger grassement fournis, en Inde, en Ecosse ou encore à Monaco.

Pour sa défense, cet ancien cadre technique, qui a reconnu tous les faits à la barre et s'est engagé à rembourser, a tenté de plaider la bonne foi, qu'il s'était auto-convaincu lui-même de disposer de toute cette surface financière pour agir, après être tombé dans le panneau de ces arnaques à l'héritage qui fleurissent dans toutes les boîtes mail.

Des explications qui n'ont pas convaincu le parquet, qui n'a pas goûté les agissements de cet homme par ailleurs très bien payé pendant toutes ces années de service sur le budget de la Polynésie. L'homme avait de surcroît déjà deux condamnations pour des faits d'escroquerie à son actif.

Outre la peine de prison, il devra également rembourser plus de 6,2 millions de francs à ses victimes au titre du préjudice matériel, et plus d'1 million pour le préjudice morale. Un second prévenu dans cette affaire, absent à l'audience, écope quant à lui de 18 mois de prison ferme.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 19 Avril 2016 à 18:32 | Lu 4347 fois







1.Posté par VATEA le 20/04/2016 07:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est dingue ..peuvent pas s'empecher de mettre les mains dans la caisse .. remarques .. MARTY ... quel exemple et encore à la mairie ..alors ...allons y !!

2.Posté par TARTONPION le 20/04/2016 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On est ce qu'on pourrait avoir son nom svp ?

3.Posté par Rio le 20/04/2016 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le préjudice moral sans e...

4.Posté par Attention ! le 20/04/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Déjà condamné à deux reprises pour escroquerie et il était toujours cadre de l'administration ?

On rêve là !

.

5.Posté par pipa le 20/04/2016 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au lieu de préciser que c'est un ancien conseiller technique de l’Équipement, préciser son Nom et Prénom au lieu de salir l’Équipement.
Si il avait travailler a Tahiti Info, vous l'auriez précisé?

6.Posté par Pascal le 20/04/2016 08:36 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si dans le panel des sanctions figurait également des conséquences sur la retraite je pense que tous ces fonctionnaires qui se permettent d''outre-passer leurs prérogatives réfléchirai et à deux fois avant de plonger la main dans le pot de confitur

7.Posté par Faut pas pousser! le 20/04/2016 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme d'hab un "notable" condamné et on n'a pas son nom ??? le petit pékin condamné pour paka voit son nom écrit en long et en large dans toute la presse. Pff....

8.Posté par Fantomette le 20/04/2016 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce ministère est quand même un drôle de repère...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués