Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Un an de prison ferme pour avoir caillassé une voiture



Un an de prison ferme pour avoir caillassé une voiture
PAPEETE, le 16 juillet 2018 - Un jeune homme de 19 ans a été condamné, lundi après-midi, par le tribunal correctionnel de Papeete à 24 mois de prison dont 12 avec sursis et mise à l'épreuve pour avoir blessé une conductrice en jetant une pierre de quatre kilos sur le pare-brise de sa voiture à Arue.
Le 9 juillet dernier, une jeune femme a eu la peur de sa vie. Alors qu'elle conduisait tranquillement dans le sens Papeete Mahina et qu'elle se trouvait au niveau du temple mormon de Arue, elle a reçu une grosse pierre sur son pare-brise. Le caillou de plus de quatre kilos a rebondi avant de s'écraser sur son visage la blessant gravement.

Interpellé quelques jours après le caillassage, l'auteur du projectile a reconnu les faits. Jugé en comparution immédiate lundi après-midi pour les violences volontaires, le prévenu s'est justifié en peu de mots.

Selon lui, H.T travaillait en tant que jardinier à l'église mormone. Pris d'ennui, il décide de jeter des cailloux sur les voitures qui passent. Cependant voyant que cela n'a aucun effet, il se saisit d'une pierre plus grosse et la jette. "Je m'ennuyais, je voulais voir ce que ça fait de toucher une voiture qui roule" explique le jeune adulte. Après expertise, la pierre pèse exactement 4,1 kilos. Le jeune homme bien connu de la justice pour mineur semble presque indifférent à ce qui se déroule devant le tribunal correctionnel. Devant une victime en larmes, il murmure un mot d'excuse, "pardon" peine-t-on à entendre.

La victime, elle, se dit traumatisée. Blessée à l'arcade sourcilière gauche et au nez, ses blessures ont nécessité 20 points de suture, sans oublier les 10 jours d'incapacité de travail. "Je ne dors plus la nuit. J'ai mal. Je fais des crises d'angoisses" déclare la jeune femme entre deux sanglots. "Vous étiez au mauvais endroit, au mauvais moment. Cela aurait pu arriver à n'importe lequel d'entre nous", constate le président du tribunal correctionnel navré.

Lundi, le prévenu comparaissait devant le même tribunal pour rébellion et tentative d'évasion lors de sa garde à vue et de son interrogatoire. "Je ne crois pas qu'il réalise la gravité de ses actes" explique une des gendarmes qui a dû le maitriser le 12 juillet. Si H.T. est resté calme pendant tout l'interrogatoire, à un moment donné il a décidé de partir et là, il s'est mis à courir dans tous les sens, à chercher une sortie. Selon le rapport de la gendarmerie, il a fallu quatre agents des forces de l'ordre pour le maîtriser et le ramener dans sa cellule.

Originaire de Takaroa, H.T. est un adolescent turbulent, en 2015 soit à 16 ans, il compte déjà sept condamnations sur son casier de mineur. À force d'infractions, la mairesse de l'atoll des Tuamotu décide de l'envoyer à Tahiti.

"C'est un geste gratuit" constate le procureur de la République qui requiert 24 mois de prison, dont 6 mois avec sursis pour les violences volontaire et 2 mois pour le délit d'évasion.

Le tribunal quant à lui a décidé de requalifier l'évasion en tentative d'évasion et le condamne à quinze jours de prison pour ces faits et à 24 mois de prison dont 12 avec sursis soit un an de prison ferme pour le caillassage.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 16 Juillet 2018 à 16:57 | Lu 11825 fois






Dans la même rubrique :
< >

Samedi 15 Décembre 2018 - 10:23 Miss Tahiti est Miss France 2019! Bravo Vaimalama

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués