Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



USA: sur Facebook, les victimes des tornades retrouvent leurs biens



USA: sur Facebook, les victimes des tornades retrouvent leurs biens
WASHINGTON, 30 avril 2011 (AFP) - C'est une version numérique des "objets trouvés": sur Facebook, une Américaine de l'Alabama a créé une page destinée à aider les victimes des tornades meurtrières de ces derniers jours à retrouver leurs effets personnels emportés par le vent.

Quelques heures après sa création, la page créée par Patty Bullion comptait déjà plus de 600 photos d'objets --des photos pour la plupart, mais aussi des chèques, ou un uniforme de scouts-- aspirés par les tornades et disséminés à travers tout le Sud des Etats-Unis.

Preuve de la furie des éléments qui se sont déchaînés ces derniers jours: certains visiteurs assurent avoir retrouvé dans leur jardin des objets appartenant à des gens vivant à plus de 300 km de chez eux.

En légende d'une photo en couleur jaunie est écrit: "Voici une photo d'une petite fille assise sur les genoux du père Noël en 1957".

Nicole Hagood dit de son côté avoir trouvé une photo de famille faite à Noël "qui pendait à une gouttière à Muscle Shoals. Si vous reconnaissez cette famille, contactez-moi".

Les photos constituent le gros de ces objets trouvés au gré du vent. Mais on trouve aussi des chèques, des reconnaissances de dette, des actes de naissances, des diplômes, des cartes de voeux...

La page, baptisée "Pictures and Documents found after the April 27, 2011 Tornadoes" (Photos et documents trouvés après les tornades du 27 avril 2011), est l'oeuvre de Patty Bullion, 37 ans, qui vit à Lester dans l'Alabama, l'Etat le plus touché par les tornades, au cours desquelles plus de 300 personnes ont péri.

"Notre secteur a été épargné", par les tornades, a-t-elle expliqué à l'AFP.. "Quelques arbres ont été renversés, certains toits endommagés, mais il n'y a rien qui ne puisse être réparé" (la zone touchée la plus proche est à une quinzaine de km de là).

Mme Bullion dit s'être connectée à Facebook au plus fort des tempêtes pour essayer d'avoir des nouvelles de ses proches et amis. L'un d'entre eux, qui vit non loin de chez elle, a alors écrit sur sa page: "Il pleut des photos".

"Je suis sortie et j'ai vu quelque chose de blanc qui gisait en travers de la route", a raconté Mme Bullion. "Je l'ai retourné et c'était une échographie. Cela m'a fendu le coeur. Je suis mère de trois enfants. Je ne peux m'imaginer perdre des objets comme ça".

Lorsque le temps s'est calmé, Patty Bullion est sortie avec son mari et ses enfants. Ils ont retrouvé sept ou huit autres photos d'inconnus éparpillées dans les environs.

Sa fille lui alors suggéré de publier des photos de ces objets sur sa page personnelle Facebook, "mais je me suis dit que si je faisais cela, seuls nos amis verraient les photos", a-t-elle expliqué.

"C'est comme ça que j'ai commencé un +groupe+" sur le réseau social, dit-elle.

Depuis la mise en place de la plage, quelque 40 objets ont retrouvé leur propriétaire.

"Hier soir (jeudi), deux personnes disparues (dans les tornades) ont été reconnues sur des photos et leurs familles attendent de récupérer les photos", a observé Mme Bullion, pour qui créer une telle page a une signification particulière.

"J'ai été adoptée lorsque j'avais deux ans, donc je ne sais pas à quoi je ressemblais lorsque j'étais un bébé. Je sais ce que c'est de ne pas avoir ce genre de photos", a-t-elle souligné.

cl/gde/rap/dfg

© 1994-2011 Agence France-Presse

Rédigé par Par Chris LEFKOW le Lundi 2 Mai 2011 à 06:25 | Lu 470 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies