Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Turquie: première prière à Sainte-Sophie reconvertie en mosquée



Istanbul, Turquie | AFP | vendredi 24/07/2020 - Plusieurs milliers de musulmans ont participé vendredi à Istanbul à la première prière organisée à l'ex-basilique Sainte-Sophie depuis sa reconversion controversée en mosquée, une cérémonie lors de laquelle le président Recep Tayyip Erdogan a récité un passage du Coran.

Lors de cette prière retransmise en direct, M. Erdogan, qui portait pour l'occasion une calotte islamique, a lu la première sourate du livre sacré des musulmans. Puis le chef de l'Autorité religieuse Ali Erbas a prononcé un prêche en tenant un cimeterre, symbole de conquête pour les Ottomans.

Sainte-Sophie "redevient une mosquée. Si Dieu le veut, elle continuera de servir tous les croyants comme mosquée pour l'éternité", a déclaré le président turc après la prière.

Il s'agit de la première prière collective organisée depuis 86 ans à Sainte-Sophie, oeuvre architecturale majeure construite au VIe siècle qui a successivement été une basilique byzantine, une mosquée ottomane et un musée. 

Le 10 juillet, M. Erdogan a décidé de rendre l'édifice au culte musulman après une décision de justice révoquant son statut de musée obtenu en 1934.

Le commissaire européen grec Margaritis Schinas s'est dit vendredi "en colère" de la reconversion de Sainte-Sophie, qualifiant cette décision de "mauvais point de départ" pour les relations d'Ankara avec l'UE.

Cette mesure a suscité la colère de certains pays, notamment la Grèce qui suit de près le devenir du patrimoine byzantin en Turquie. Le pape François s'est aussi dit "très affligé" par cette reconversion.

Malgré l'épidémie de nouveau coronavirus, des foules compactes se sont formées dans la matinée autour de Sainte-Sophie, ont constaté des journalistes de l'AFP. Plusieurs fidèles ont même passé la nuit sur place.

"C'est historique. Qu'Allah bénisse Recep Tayyip Erdogan. Il fait de si belles choses. Je suis très émue", a déclaré à l'AFP Aynur Saatçi, une femme au foyer de 49 ans qui a écourté ses vacances pour venir prier à Sainte-Sophie.

M. Erdogan a affirmé que 350.000 personnes avaient prié dans et autour de Sainte-Sophie, un chiffre impossible à vérifier et qui paraît exagéré.

Galvaniser

Pour nombre d'observateurs, la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée vise à galvaniser la base électorale conservatrice et nationaliste de M. Erdogan, dans un contexte de difficultés économiques aggravées par la pandémie.

En prenant cette décision, le chef de l'Etat, souvent accusé de dérive islamiste, s'attaque aussi à l'héritage du fondateur de la République, Mustafa Kemal, qui avait transformé Sainte-Sophie en musée pour en faire l'emblème d'une Turquie laïque.

Comme un symbole, M. Erdogan a choisi pour la première prière le jour du 97ème anniversaire du traité de Lausanne qui fixe les frontières de la Turquie moderne et que le président, nostalgique de l'Empire ottoman, appelle souvent à réviser.

Sainte-Sophie reste en Turquie étroitement associée à la prise de Constantinople par le sultan Mehmet II, dit le Conquérant en 1453. 

Après la prière, M. Erdogan s'est d'ailleurs rendu au mausolée du sultan, en compagnie du dirigeant de la droite ultranationaliste turque Devlet Bahçeli, son allié. Aucun leader d'opposition n'était présent à la prière.

La prière de vendredi intervient par ailleurs dans un contexte de fortes tensions entre Ankara et Athènes, liées notamment aux explorations turques d'hydrocarbures en Méditerranée orientale.

La Grèce a vivement dénoncé la reconversion de Sainte-Sophie en mosquée, y voyant une "provocation envers le monde civilisé".

Ouverture hâtive

En guise de protestation en Grèce, les églises orthodoxes devaient faire sonner leurs cloches vendredi. "C'est un jour de deuil pour (...) toute la chrétienté", a déclaré le chef de l’Église grecque, l'archevêque Iéronymos.

Israfil, un vendeur de kilims près de Sainte-Sophie, est lui aussi mécontent de la reconversion de Sainte-Sophie, redoutant un "impact négatif sur le tourisme" qui a déjà énormément souffert de l'épidémie.

"Tout ce show, c'est pour des raisons politiques", grommelle-t-il.

Mais Ankara a rejeté toutes les critiques au nom de la "souveraineté", soulignant que les touristes pourront continuer de visiter cet édifice classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

La précipitation des autorités pour y organiser une première prière suscite en tout cas des inquiétudes.

"Les mesures prises à la hâte (...) peuvent avoir des conséquences désastreuses et causer des dégâts irréversibles" à l'édifice vieux de 15 siècles, souligne Tugba Tanyeri Erdemir, chercheuse à l'Université de Pittsburgh.

Le sort des mosaïques byzantines qui se trouvent à l'intérieur de Sainte-Sophie préoccupe particulièrement les historiens.

L'Autorité des affaires religieuse (Diyanet) a affirmé qu'elles seraient dissimulées par des rideaux uniquement pendant les prières, l'islam interdisant les représentations figuratives, et resteraient visibles le reste du temps.

le Vendredi 24 Juillet 2020 à 07:08 | Lu 167 fois





Nouveau commentaire :
Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à [email protected] D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus