Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Tubuai : le port de la discorde



Le matériel de déroctage
Le matériel de déroctage
PAPEETE, le 27 aout 2014 - Pour laisser passer de plus gros bateaux, le ministère de l’Équipement a engagé des travaux d’élargissement du chenal du port de Tubuai. Mais inquiets pour leur lagon, des habitants de l’île des Australes organisent des protestations.

Le déroctage du chenal portuaire de Tubuai aux Australes, rendu officiellement nécessaire par l’arrivée du bateau mixte Tuhaa Pae 4, un modèle plus gros que son prédécesseur, est confronté à une opposition frontale d’une partie de la population locale. Quelques habitants se sont réunis en une association de protection de l’environnement, « Te Ora Nui No Tupuai », épaulée par une association de pêcheurs de l’île, « Tomite Rava'ai Ui Api de Tupuai », et l’église protestante. Leur vingtaine de membres s’oppose aux derniers travaux prévus pour élargir le chenal du port de Mataura.

« Nous ne sommes pas contre le projet mais contre la pollution » explique Maurice Tehoiri, président de Te Ora Nui No Tupuai. « C’est la pollution qui amène la ciguatera, et avant même qu’ils ne commencent leurs travaux il y avait eu deux morts à Tubuai à cause de la gratte. Là on attend une réponse de Gaston Flosse et du Haut-commissaire, et s’il n’y a rien, nous irons déposer plainte à la gendarmerie pour destruction de la nature et le non-respect des arrêtés autorisant les extractions. Nous allons peut-être aussi manifester avec un sit-in pacifique en octobre. »

À l’origine de la dispute : élargir le chenal pour permettre le passage du Tuhaa Pae 4

Le gérant de la société d’exploitation du Tuhaa Pae explique que ces travaux vont permettre de rendre le passage « moins dangereux pour le navire et son équipage. Pour l’instant il y a un risque par mauvais temps. » Selon lui les dommages pour l’environnement seront limités : « Ce sont des travaux minimes prévus par l’Équipement. Mais plusieurs habitants de l’île ne veulent pas du tout que l’on touche à leur corail. » Il ajoute que si le port n’est pas sécurisé, il pourrait être amené à décharger la cargaison du bateau au large pour éviter de prendre des risques, ce qui augmenterait le coût du fret pour l’île.

Des arguments qui ne convainquent pas les associations. En début d’année, elles auraient reçu une promesse orale de l’administrateur des îles Australes et d’un conseiller technique de la Présidence que les travaux seraient suspendus jusqu’à de « nouvelles discutions ». Mais Daniel Tere, le président du Tomite Rava'ai Ui Api de Tupuai, a réagi à la presse pour dénoncer l'arrivée le 7 aout du « Tahiti Nui pour débarquer du matériel, et l’affichage d’un permis de travaux pour une durée de 10 mois. Nous constatons avec tristesse que la promesse donnée n’a pas été tenue et que la préparation des travaux a commencé. »

Le gouvernement va continuer les travaux

Contacté, le Haut-commissariat assure que ces sujets ne sont pas de la compétence de l’État, mais de la direction de l’Environnement et du maire. L’administrateur des Australes devrait cependant participer aux réunions avec les services du Pays et la population.

Du côté du gouvernement, on nous explique que le chantier va continuer « car il est dans l’intérêt des populations ». Le conseiller technique de l’Équipement qui avait rencontré les associations en février et leur avait promis une suspension des travaux a tenu à réagir : « Comme promis nous avons suspendu les travaux le temps que les études complémentaires soient faites. Elles sont concluantes, donc nous reprenons, pour le bien des habitants. Il faut que l’on puisse charger et décharger le fret et embarquer les écoliers en toute sécurité. Il n’y aura aucun explosif d’utilisé et le corail ne sera pas touché, nous allons simplement enlever du sable et des pierres. Le déroctage se fait par une action purement mécanique. La ciguatera ne vient pas spécialement de ça, comme on l’a vu sur les autres îles où ce genre de travaux ont été faits. » La stratégie de la direction de l’Équipement va maintenant être de discuter avec les populations locales, mais il ne semble pas qu’un report des travaux soit envisagé.

L’association Te Ora Nui No Tupuai compte organiser un grand rassemblement avec toute la population de Tubuai le 3 octobre prochain, pour ensuite démarrer son « sitting pacifique » sur terre et sur mer le 4 octobre si elle n’obtient pas gain de cause.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mercredi 27 Août 2014 à 15:34 | Lu 1594 fois







1.Posté par Picto GRAMME le 27/08/2014 20:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils n'en veulent pas du nouveau bateau bien laissez les à leur problème et lorsqu'ils appelleront pour du fret ne décrochez pas le tph.
A force tout cela tourne au ridicule On veut avancer mais on tourne le dos au sens de marche..... on veut le modernisme mais pas en payer le prix (il y a toujours un prix).... que les détracteurs se réveillent, les miracles se font à lourdes !!!! la vie n'est pas un rève !

2.Posté par Faut pas pousser! le 28/08/2014 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A priori on comprend qu'au début le projet avait été monté comme d’habitude à la hussarde!!! plus communément appelée méthode flosse/équipement, sans étude ou notice d'impact. Suite à la pression de la population ces études ont enfin été faites alors qu'elles sont pourtant obligatoires et préalables à tout travaux de ce genre ; si a priori elles sont concluantes, la population ne semble pas avoir été informé, en tout cas pas convaincue.... Reste aux populations à imposer leur présence dans un comité de surveillance pour pouvoir à tout moment intervenir.

3.Posté par xxl le 28/08/2014 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas trés futés ceux qui sont contre le développement, en plus ce sont les premiers à crier au loup parce qu'il n'est pas facile d'expédier les productions agricoles et autres.
Il est impossible de tout avoir sans rien donner, on ne peut pas faire d'omelette sans casser d’œufs.

4.Posté par picto cu le 28/08/2014 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

picto GRAMME ya toujours une solution a toute chose!!! d abord c pas a la nature de faire ce que l on désire mes plus tot a nous de trouvée une solution comme par exemple de réfléchir avant de prendre un bateau com celui du nouvo tuhaa pae .je trouve scandaleux que tu puisse parlé de tel sorte de ma population TUBUAI nous en reste dans nos principe donc ferme la!!!!

5.Posté par Taro Maniota le 28/08/2014 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@picto gramme
J'espère que tu ne vis pas ici àTubuai. Je te ferais manger du poisson ciguatoxique issue des travaux de draguage, tu verras si c'est un rêve et peut-être que tu ira à Lourdes pour espérer un miracle quand tu sera dans le coma.
Et qui va payer pour le manque à gagner de la cie quand ils arrêteront le frêt, comme tu le suggères, pour son plus Important client? C'est encore toi?
Je crois que là, même àLourdes ils ne pourront rien pour toi!

6.Posté par Gilles le 28/08/2014 19:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Résident de Tubuai, j'ai entendu un patenté qui était venu prendre des relevés en mer (pour les futures opérations de dragues) disant que construire un quai (!!!???) en face de la passe , à terme, couterait bien moins cher que ce dragage et les prochains aussi... car il faudra recommencer... La mer vit, la mer bouge....

7.Posté par picto gramme le 29/08/2014 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

post 4 et 5.... il y a de la réaction.........à ce que je peux lire...... mes propos ne visent pas les résidents de Tubuaï (que je salue en passant) mais les détracteurs de tout... comme le dit XXL il faut savoir donner pour recevoir ! On ne peux désirer((exiger) un moyen de transport adapté, sur et régulier sans construire une infrastructure d'accueil qui bien sur enlaidira 'le moins possible on est bien d'accord) la vison idyllique que l'on peux avoir à Tubuaï. il faut bien le comprendre et l'accepter. Une fois ce bateau à quai tous en profiteront. Maintenant je vous rejoins sur le fait que tout cela doit se faire dans l'art et la manière, et un patenté du ciment (je symbolise) n'a pas la qualité et les compétences pour construire des ouvrages d'arts d'autant plus maritimes..... c'est ce point qu'il faut surveiller.....

8.Posté par Hauata R. le 01/09/2014 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

héhé pictogramme, sois un peu courageux assume tes écrits..... tu ne sais rien de comment nous vivons a tubuaï...

9.Posté par Teupoohonoura de Tubuai le 05/09/2014 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mauruuru Hauata R, tu as été clair, je crois il faut faire mancher à Picto Gramme les poissons ciguateras, comme çà il va comprendre.
Je viens vers toi Picto Tu ne vis pas ici sur Tupuai, et il semblerai tu es un ingénieur expert sur tes écrits, mais tu ne comprend rien du tout ce qui ce passe sur notre île. Le projet n'est pas ce fameux nouveau bateau Tuhaa Pae 4, il accoste et repart sans aucun problème, mais par contre le projet a été primé sur l'intérêt financier de leur entreprise pour éviter le dificit, mais sans penser aux intérêt et l'avenir de ma population. Le projet il est à hauteur de 186000000cfp;
Mais nos petits et arrières petits enfants subiront toutes leur génération de ce que nous, leur ont laissé la ciguatéra et autres.
Tupuai a déja eu 2 décès et plusieurs cas de ciguatera, juste pour te dire un décès d'un jeune de 37 ans, peut pas être payé avec un petit 10 dizaines de milliards, je n'ai pas encore compté les charges de la CPS, eh ben mon vieux je crois , vaux mieux resté sur tes pieds. Ce qui se passe actuellement, le travaux a débuté, et le courrant Opapé, entrain de déchiré petits à petits leur Kit de protection, donc la nature est déjà levé pour dire non au...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 6 Août 2020 - 11:20 ​L'ex DAF obtient un délai face à TNT

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus